Produits de la ruche

Ce WE, nous avons avancé un peu dans notre boulot d’apiculteurs.

Le miel a été mis en pot (enfin en partie) et je me suis occupée de la cire.

Pour la cire, l’objectif était de la purifier au maximum. Pour cela, de l’eau chaude, de la cire et faire fondre le tout. La cire propre se solidifie en haut et les déchets restent collés en dessous.
Ensuite il suffit de gratter pour ne garder que ce qui est propre.





Et les déchets, on les fait refondre pour en imbiber des rouleaux de papier toilette qui serviront à faire des allume-feu (on les remplit de coquilles de noix/noisettes et on entoure de papier journal).

Suite des vacances !

En vrac et en images :

Félix a fêté son anniversaire avec ses copains, sur le thème des montgolfières bien sur !

Puis son anniversaire avec nous avec son vrai cadeau… un vol en montgolfière. RV pris pour fin août !

Il est passé sous la tondeuse… et a eu pendant quelques instants une crête iroquoise, enfin ça ressemblait plutôt à une banane de rockeur… Il en rêvait depuis longtemps (et on avait dit oui pour les vacances) et puis finalement, il a voulu tout couper ! Ça n’empêche que j’ai fredonné Coeur de Rocker pendant 24h 😉

Côté chanson, j’ai lu un excellent livre (le cadeau d’anniversaire de Priscille) : Falalalala d’Émilie Chazerand et fredonné des chants de Noël pendant plusieurs jours (bref, visez plutôt novembre/décembre pour le lire)

Théodore et Clémence ont construit une cabane (un château) chez papy et mamy. On est loin des cabanes faites avec des branches d’arbre.

Nous avons retrouvé des copains belges vers chez papy et mamy. Un pique-nique au lac St Point et une baignade au milieu des cygnes et des canards.

La couverture Harry Potter est finie !

Théodore s’est lancé dans les châteaux de cartes que Rémi adore détruire…

Nous avons continué à faire des masques, pour en avoir un bon fonds de roulement. Rémi a voulu en avoir aussi, j’en ai donc cousu pour lui. Il a réussi à le garder le temps de monter l’escalier à la médiathèque ! C’est un bon début !

Mauvaise surprise un soir en allant fermer les poules. On a entendu un bêlement très faible et étrange et après recherche, nous avons trouvé Polynectar totalement empêtré dans la barrière électrique qu’il s’était fait tomber dessus. On a bien cru devoir couper la barrière… heureusement, Christophe est arrivé à défaire le sac de noeuds.

Nous avons récolté le miel. Bonne récolte pour le peu de travail que nous avons fourni au rucher !

Félix a eu son vol en montgolfière !

L’alto de Théodore est arrivé chez Marion en attendant d’arriver chez nous (une copine de Beauvais l’a récupéré à Paris, puis l’a emmené en vacances dans le sud avant de le poser chez Marion dans le Lot en attendant qu’il arrive chez nous. Le trajet le plus simple en somme !)

J-2

Théodore travaille en français sur les moutons de Panurges… alors on l’encourage comme on peut !


Rémi a l’habitude des pailles en bambou ou des droites en métal. Ce midi, je lui ai donné celle-là

« Est cassée, maman ».
5 mn après, Théodore la voyait et venait me demander « c’est normal qu’il y ait une paille tordue ? »
Oui oui, elle a été fabriquée comme ça exprès !

Récupération de la ruche et de l’essaim ce soir. Pouvoir y aller sans avoir d’autorisation à remplir, c’est trop facile 😀 Enfin presque… puisque la voiture n’a pas démarré… ni en partant de chez nous ni en partant d’Amplepuis. Gloups ! C’est ça d’avoir bien respecté le confinement.

Discussion avec la maîtresse de Félix aujourd’hui, par courriel puis par téléphone.
Travail sur le son « gn ». Systématiquement, Félix l’écrit NG. Et ça l’énerve que ce soit faux ! J’ai donc contacté sa maîtresse pour voir si elle avait un truc à me donner pour que ce soit assimilé. On s’est rendu compte que quand on prononce « gn » on entend bien le « n » en premier… donc GN, ce n’était pas logique…
Le truc qu’elle a proposé, c’est de dire à Félix que le son « gn » s’écrivait avec les lettres dans l’ordre alphabétique (il y avait d’autres propositions, mais j’ai essayé celle-là ce soir).
Incroyable, il m’a épelé une dizaine de mots avec les lettres dans le bon sens (alors que ça fait deux jours qu’on est dessus et que ça coince…).
Problème résolu super vite par maîtresse Céline 😀

Disparition et Apparition

Mauvaise surprise à notre retour de vacances, une partie de nos poules et notre lapin avait disparu.

En cherchant des traces de luttes, Christophe a trouvé un essaim… 1er essaimage (visible par nous en tout cas) de la saison !

Les abeilles ont donc une nouvelle maison et elles vont bien.

Pour ce qui est des poules et du lapin… une touffe de poils a été retrouvée et 2 jours après des plumes et des traces de luttes accompagnant la disparition de notre coq… une bête semble donc avoir trouvé son garde-manger… Nous veillons au grain maintenant (et deux des poules ont une technique de sauvegarde, puisqu’elles se sont perchées dans le prunier du voisin) !

Première !

Clémence avait très envie depuis quelque temps de venir au rucher avec nous.
Nous avons donc ressorti la combinaison de Théodore, qui n’est plus trop utilisée ces derniers temps et elle a pu nous accompagner.

Après un temps avec une bonne distance de sécurité, elle a fini par s’approcher et profiter de ce moment rien que tous les trois.

dsc00191_tampon

Agathe n’est pas en reste, puisque juste après elle a enfilé ma tenue… presque à sa taille !

dsc00194_tampon

Reine

C’était une première pour moi (j’ai juste fait les photos), mais comme c’est impressionnant, je partage.

Nous avions une ruche dans laquelle nous n’avions pas vu de ponte et pas de cellules royales (la ponte voulant dire qu’il y a une reine féconde et les cellules royales qu’une reine est en train d’être élevée).
Une ruche sans reine est destinée à devenir bourdonneuse (n’avoir que des mâles) et donc de mourir.

Nous avions une autre ruche avec beaucoup de cellules royales, sans doute une ruche se préparant à essaimer (ce que nous ne voulions pas)

Nous (enfin quand je dis nous… disons que je faisais le soutien moral et le reportage photo) avons prélevé des cellules royales sur la ruche en contenant et les avons greffées sur la ruche sans reine.
Pour ce faire, un trou dans le cadre (là, c’est un cadre neuf, avec juste une feuille de cire gaufrée) dans lequel on insère la cellule royale, sans la brusquer sous peine de tuer la future reine qui s’y trouve.

24_05_02

24_mai_01  24_05_03

Le temps file

Le temps file à toute vitesse et nous ne prenons pas le temps de venir donner des nouvelles.

Je prends donc le temps aujourd’hui, pour faire le point.

Côté moutons, ils ont maintenant des noms. Bébé mouton s’appelle Lambert en rapport au dessin animé du lion Lambert qui est livré par erreur par la cigogne à une brebis.
Maman mouton, qui devait avoir un prénom commencé par un I, s’appelle Ipoons, en lien avec Snoopy puisqu’elle adore aller sur le toit de sa niche.

dsc08634_tampon
Pendant l’hospitalisation de Théodore, nous avons dû appeler au secours notre voisine, élève vétérinaire pour Lambert qui n’allait pas bien. Résultat, une infection pulmonaire et des piqûres d’antibiotique à lui faire (parce qu’on n’avait que ça à faire à ce moment-là… ;-)). Depuis, il est guéri et va très bien.

lambert_piqure.png_tampon

Côté poules, elles vont très bien, malgré le stress quotidien qu’elles endurent avec les loulous qui passent leurs journées à aller voir si elles ont pondu…

Côté cailles, la volière est faire, les clapiers posés (oui, les cailles habiteront dans des clapiers à lapins…), reste la porte à poser et que les petites cailles qui viennent de naître grandissent un peu pour qu’on puisse les récupérer.

Côté enfants, tout le monde va bien, la fin de l’année et la fatigue qui va avec se fait sentir…
Félix parle de plus en plus et est ultra motivé à l’idée d’aller à l’école avec Agathe à la rentrée.

Côté jardin, nous avons investi dans une motofaucheuse et avons fait les foins ! Il y en avait bien besoin !

28_mai
Nous avons planté tout un tas de choses, des tomates au maïs en passant par les courges en tout genre et avons eu la surprise de découvrir que notre jardin est plein de… coquelicots ! C’est beau !

Côté abeilles… nous avons eu beaucoup d’essaimages, c’est un peu notre occupation des week-ends de récupérer des essaims (venant de chez nous ou des appels au secours de particuliers) !

7 mai :

07_mai_01

07_mai_02

24 mai :

20150524_120120_tampon

24_mai

7 juin :

07_juin_01 07_juin_02
Nous avons eu des piqûres, parfois mal placé (la piqûre à proximité de l’œil a été assez impressionnante) et ne portons pas souvent nos alliances ces derniers temps, par mesure de précaution (disons qu’on les retire quand on va au rucher et qu’on oublie de les remettre après).

Nous sommes devenus les rois des palettes 🙂 et continuons à chercher à en récupérer pour faire de nouveaux bancs.

dsc08932_tampon

Nous allons bien et profitons d’être dehors en permanence. La vie est belle !

16_05_15_christophe_myriam_tampon

Petits nouveaux

Nous en parlions de puis un moment et nous l’avons fait.
La niche du chien des anciens propriétaires s’est transformée en bergerie et nous avons accueilli deux moutons chez nous, une maman et son bébé de 2 mois.dsc08554_tampon
Pour l’instant nous les surnommons « maman mouton » et « bébé mouton », mais nous cherchons des prénoms, en I pour la maman et en L pour son fils.
Ce sont des moutons d’Ouessant, tout petits… Si petits que bébé mouton adore aller se reposer dans le poulailler…

dsc08584_tampon

Le jour de leur arrivée, nous avons eu un coup de fil pour un essaim. Les moutons venant d’Ardèche, Christophe avait très envie de se reposer plutôt que de ressortir, mais lors de la description de l’essaim… il est allé le chercher. Un essaim « comme dans les livres ».

dsc08562_tampon
En une journée nous avons augmenté de manière significative notre « troupeau » d’animaux !

Après 1 semaine chez nous, nous commençons à nous apprivoiser, les poules ont moins peur de ses géants laineux et… il y a encore du boulot pour que le pré soit tondu ! Surtout avec bébé mouton qui mange essentiellement les fleurs de pissenlit… Oui, nous avons un gourmet… et nous ne ferons pas de cramaillotte cette année !