Disparition et Apparition

Mauvaise surprise à notre retour de vacances, une partie de nos poules et notre lapin avait disparu.

En cherchant des traces de luttes, Christophe a trouvé un essaim… 1er essaimage (visible par nous en tout cas) de la saison !

Les abeilles ont donc une nouvelle maison et elles vont bien.

Pour ce qui est des poules et du lapin… une touffe de poils a été retrouvée et 2 jours après des plumes et des traces de luttes accompagnant la disparition de notre coq… une bête semble donc avoir trouvé son garde-manger… Nous veillons au grain maintenant (et deux des poules ont une technique de sauvegarde, puisqu’elles se sont perchées dans le prunier du voisin) !

Première !

Clémence avait très envie depuis quelque temps de venir au rucher avec nous.
Nous avons donc ressorti la combinaison de Théodore, qui n’est plus trop utilisée ces derniers temps et elle a pu nous accompagner.

Après un temps avec une bonne distance de sécurité, elle a fini par s’approcher et profiter de ce moment rien que tous les trois.

dsc00191_tampon

Agathe n’est pas en reste, puisque juste après elle a enfilé ma tenue… presque à sa taille !

dsc00194_tampon

Reine

C’était une première pour moi (j’ai juste fait les photos), mais comme c’est impressionnant, je partage.

Nous avions une ruche dans laquelle nous n’avions pas vu de ponte et pas de cellules royales (la ponte voulant dire qu’il y a une reine féconde et les cellules royales qu’une reine est en train d’être élevée).
Une ruche sans reine est destinée à devenir bourdonneuse (n’avoir que des mâles) et donc de mourir.

Nous avions une autre ruche avec beaucoup de cellules royales, sans doute une ruche se préparant à essaimer (ce que nous ne voulions pas)

Nous (enfin quand je dis nous… disons que je faisais le soutien moral et le reportage photo) avons prélevé des cellules royales sur la ruche en contenant et les avons greffées sur la ruche sans reine.
Pour ce faire, un trou dans le cadre (là, c’est un cadre neuf, avec juste une feuille de cire gaufrée) dans lequel on insère la cellule royale, sans la brusquer sous peine de tuer la future reine qui s’y trouve.

24_05_02

24_mai_01  24_05_03

Le temps file

Le temps file à toute vitesse et nous ne prenons pas le temps de venir donner des nouvelles.

Je prends donc le temps aujourd’hui, pour faire le point.

Côté moutons, ils ont maintenant des noms. Bébé mouton s’appelle Lambert en rapport au dessin animé du lion Lambert qui est livré par erreur par la cigogne à une brebis.
Maman mouton, qui devait avoir un prénom commencé par un I, s’appelle Ipoons, en lien avec Snoopy puisqu’elle adore aller sur le toit de sa niche.

dsc08634_tampon
Pendant l’hospitalisation de Théodore, nous avons dû appeler au secours notre voisine, élève vétérinaire pour Lambert qui n’allait pas bien. Résultat, une infection pulmonaire et des piqûres d’antibiotique à lui faire (parce qu’on n’avait que ça à faire à ce moment-là… ;-)). Depuis, il est guéri et va très bien.

lambert_piqure.png_tampon

Côté poules, elles vont très bien, malgré le stress quotidien qu’elles endurent avec les loulous qui passent leurs journées à aller voir si elles ont pondu…

Côté cailles, la volière est faire, les clapiers posés (oui, les cailles habiteront dans des clapiers à lapins…), reste la porte à poser et que les petites cailles qui viennent de naître grandissent un peu pour qu’on puisse les récupérer.

Côté enfants, tout le monde va bien, la fin de l’année et la fatigue qui va avec se fait sentir…
Félix parle de plus en plus et est ultra motivé à l’idée d’aller à l’école avec Agathe à la rentrée.

Côté jardin, nous avons investi dans une motofaucheuse et avons fait les foins ! Il y en avait bien besoin !

28_mai
Nous avons planté tout un tas de choses, des tomates au maïs en passant par les courges en tout genre et avons eu la surprise de découvrir que notre jardin est plein de… coquelicots ! C’est beau !

Côté abeilles… nous avons eu beaucoup d’essaimages, c’est un peu notre occupation des week-ends de récupérer des essaims (venant de chez nous ou des appels au secours de particuliers) !

7 mai :

07_mai_01

07_mai_02

24 mai :

20150524_120120_tampon

24_mai

7 juin :

07_juin_01 07_juin_02
Nous avons eu des piqûres, parfois mal placé (la piqûre à proximité de l’œil a été assez impressionnante) et ne portons pas souvent nos alliances ces derniers temps, par mesure de précaution (disons qu’on les retire quand on va au rucher et qu’on oublie de les remettre après).

Nous sommes devenus les rois des palettes 🙂 et continuons à chercher à en récupérer pour faire de nouveaux bancs.

dsc08932_tampon

Nous allons bien et profitons d’être dehors en permanence. La vie est belle !

16_05_15_christophe_myriam_tampon

Petits nouveaux

Nous en parlions de puis un moment et nous l’avons fait.
La niche du chien des anciens propriétaires s’est transformée en bergerie et nous avons accueilli deux moutons chez nous, une maman et son bébé de 2 mois.dsc08554_tampon
Pour l’instant nous les surnommons « maman mouton » et « bébé mouton », mais nous cherchons des prénoms, en I pour la maman et en L pour son fils.
Ce sont des moutons d’Ouessant, tout petits… Si petits que bébé mouton adore aller se reposer dans le poulailler…

dsc08584_tampon

Le jour de leur arrivée, nous avons eu un coup de fil pour un essaim. Les moutons venant d’Ardèche, Christophe avait très envie de se reposer plutôt que de ressortir, mais lors de la description de l’essaim… il est allé le chercher. Un essaim « comme dans les livres ».

dsc08562_tampon
En une journée nous avons augmenté de manière significative notre « troupeau » d’animaux !

Après 1 semaine chez nous, nous commençons à nous apprivoiser, les poules ont moins peur de ses géants laineux et… il y a encore du boulot pour que le pré soit tondu ! Surtout avec bébé mouton qui mange essentiellement les fleurs de pissenlit… Oui, nous avons un gourmet… et nous ne ferons pas de cramaillotte cette année !

Visite au rucher

Lors de notre dernière visite, nous avions réuni deux ruches. Une ruche avec beaucoup de réserves, mais qui semblait ne plus avoir de reine (et la reine étant la maman, sans maman plus de bébés filles (les ouvrières peuvent faire des bébés mâles, des bourdons… une ruche bourdonneuse étant vouée à mourir) et donc plus d’ouvrières, plus rien… la ruche se meurt et ne peut pas repartir sans un coup de pouce) et une ruchette, avec une reine, mais très peu de réserves (sans réserves, difficile de passer l’hiver).
Les deux ont donc été réunies.
Pour ce faire, nous avons retiré le toit de la grosse ruche, posé du journal dessus puis posé la ruchette sur le journal… La ruchette étant plus petite que la ruche (d’où sont nom), il a fallu bidouiller…
Le journal a pour but de séparer les deux colonies et de permettre qu’elles s’habituent l’une à l’autre le temps de trouer le journal et de se réunir.
Ça, c’est la théorie, dans la pratique, il y a toujours un risque que ça se passe mal…

dsc07209_tampon

Le mauvais temps ayant été un peu trop présent les week-end depuis la tentative de réunification, nous n’avions pas pu aller vérifier que tout se passait bien (enfin juste comme ça, en passant, histoire de voir qu’il y avait toujours des abeilles qui travaillaient et pas trop de cadavres aux abords (elles auraient pu s’entretuer… et qu’on perde deux colonies).
dsc07203_tampon  dsc07208_tampon
Profitant du beau temps (on devient un peu accro à la météo dans ces cas-là… comme de vrais éleveurs !), nous sommes ENFIN allés au rucher… en espérant que tout s’était bien passé…

Et tout s’était bien passé. Le papier a été troué, les deux colonies sont réunies.
Vérification des cires de la ruchette (que nous avons enlevée pour remettre le toit de la ruche) pour être surs que la reine ne se cachait pas dans un recoin… un coup d’œil aux cadres de la ruche pour voir qu’il y avait bien de la ponte récente… Et vogue la galère.

dsc07214_tampon

dsc07215_tampon dsc07217_tampon dsc07218_tampon

Après la pesée et la mise en place des bandelettes de médicaments (pour lutter contre le varroa), nous avons pu continuer la visite (visite rapide puisqu’il s’agissait juste de mettre les médicaments).

Et… j’ai eu ma première piqûre lors d’une visite… Voilà, ça, c’est fait !

Des nouvelles

Depuis le dernier bulletin d’information, plein de choses se sont passées.

Théodore est allé en vacances chez sa marraine et a pu voir la Tour Eiffel et nous nous avons fait un séjour à Paris pendant ce temps, rencontré plein de personnes, pris les transports en commun parisiens…
dsc05810_reduite_tampon

Le 2 mai, comme nous étions sur place ou presque, nous avons pu participer à l’opération « Une fleur, une vie ».
Clémence était très fière d’écrire le prénom de son frère !

dsc05812_reduite_tampon

dsc05816_reduite_tampon

 

De retour chez nous, l’apiculteur de la maison a été appelé pour aller récupérer un essaim

dsc05840_reduite_tampon
Nous avons trouvé une nouvelle utilisation aux perles Hama… les toupies (il suffit de passer un cure-dent dans le rond central. Il faut le faire quand c’est encore chaud, histoire de bien pouvoir perforer en cas de besoin)

dsc05842_reduite_tampon

 

 

Les filles ont commencé à travailler… et nous avons eu de l’aide pour les visites

dsc05968_reduite_tampon

dsc05978_reduite_tampon

Théodore continue la lecture des Harry Potter…

dsc05983_reduite_tampon

Félix dans le même week-end a sorti une dent, maîtrisé le 4 pattes et la position debout…

dsc05982_reduite_tampon

Clémence commence à lire (ça nous rappelle quelqu’un…)

Agathe commence à parler (même s’il manque toujours quelques syllabes !)

dsc05986_reduite_orientee

Et mon doigt a bien cicatrisé… reste plus qu’à ce que l’ongle repousse, et là, il va y en avoir pour un bon moment…

 

 

Démarchage téléphonique

Depuis que le rucher est inscrit sur les pages jaunes, je reçois de temps en temps des coups de fil pour du démarchage.

Nous avons aussi reçu quelques courriers rigolos, comme l’OPAC nous écrivant pour nous dire que nos salariés aimeraient devenir propriétaires (j’avais très envie de leur envoyer une photo du rucher et de leur dire que la surpopulation ne les gênait pas), des coups de fils version dialogue de sourds « Bonjour, vous êtes bien madame Rucher », le tout avec un accent pas possible qui fait que ce n’est qu’après avoir démenti et raccroché que j’ai compris que ça devait être Rucher, pour Rucher des écureuils…, mais surtout des appels où il est difficile de ne pas rire (et aujourd’hui, je n’ai pas pu, j’ai ri !)

La semaine dernière, appel pour parler équipement en téléphones portables pour l’ensemble de nos collaborateurs… J’ai poliment décliné l’offre !

Aujourd’hui, nouvel appel :

« -Bonjour, je souhaiterais parler au gérant
-C’est à quel sujet ?
-Nous installons des caméras de surveillance…
Éclat de rire de ma part, la personne au bout du fil a dû me prendre pour une dingue
-Nous avons des ruches, je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’installer des caméras de surveillances à l’entrée de celles-ci pour surveiller les allées et venues »

Et Théodore à côté, qui me regardait comme ça O_o et renchérissait en disant « mais elles n’ont pas besoin de caméra de surveillance les abeilles »

Je me demande ce qu’on va me proposer la prochaine fois !