3 ans

Notre petit dernier a eu 3 ans cette nuit et grâce au COVID, nous sommes tous à la maison pour fêter ça avec lui.

Clémence s’est lancée dans le Paris-Brest (et franchement, tout était parfait, la pâte à chou, le crémeux praliné et la chantilly pralinée).
Pour protéger la non positive et pouvoir souffler quand même les bougies, c’était des individuels.
Rémi a mangé tout l’intérieur, mais n’a pas aimé la « croûte » (comprendre le chou).



Les nouvelles du moment

Théodore est confiné depuis ce WE. Nous avons eu un appel du proviseur samedi après midi (j’avoue, ne reconnaissant pas le numéro, je n’ai pas décroché. Faut arrêter de m’appeler sur le portable si on n’est pas identifié… du coup, c’est Christophe qui a eu l’appel juste derrière), nous annonçant qu’il était cas contact et devait être confiné.
Il a passé son test PCR mardi après-midi et depuis on attend les résultats, demain après-midi au mieux.
Bien sûr, notre grand qui maintenant a des copains a des copains confinés !
Avant il n’avait pas d’amis et tout allait bien, maintenant, il en a et est cas contact… On en rigole, c’est quand même très fort. Ils ont donc leur groupe de discussion des confinés en attendant de pouvoir retourner au lycée.

Les autres continuent leur scolarité en attendant le résultat du test de Théodore. On limite quand même un max, au cas où.

Côté musique, mes oreilles sont en train de mourir… En plus de débuter le cornet avec un enthousiasme qui fait plaisir à son prof (et un peu moins à maman en fin de journée, après les devoirs et quand je n’aspire plus qu’à du calme et de la sérénité…), Félix grâce au partenariat avec le conservatoire à l’école, débute… l’alto. Heureusement, il n’a pas encore ramené l’instrument, mais je me prépare…
Son prof de cornet est ravi de ses progrès et il m’a dit aujourd’hui qu’il était content d’avoir un élève avec autant de vocabulaire et qui savait ce qu’il voulait et qui le disait (j’ai failli lui dire « et qui vous saoule ? »). Pour l’avoir vu au premier cours, il est capable de souffler dans son cornet et de parler en même temps (ceci dit, un jour, pendant qu’il se faisait soigner une carie, il est arrivé à faire l’article à la dentiste au point qu’à la fin elle est venue me dire qu’elle allait se renseigner sur « les aventuriers du rail », parce que ça avait l’air vraiment bien)

Agathe avance bien et vite en guitare. Le prof apprécie qu’elle sache déjà lire une partition (l’avantage d’avoir déjà deux ans d’instrument derrière elle).

Clémence… on ne sait pas 😀 Il faudra quand même que j’arrive à voir la prof un de ces quatre pour savoir ce que ça donne. En tout cas, elle apprécie toujours son instrument et prend plaisir à en faire.

Et Théodore et son violon… Il progresse carrément bien et trouve que c’est plus facile que l’alto puisque plus petit et donc plus facile à positionner les doigts. Sa prof est vraiment extra et ça, ça change vraiment tout. Il a eu son cours en visio aujourd’hui… forcément !

Concernant Rémi, impossible de savoir ce qu’il fait à l’école si ce n’est qu’il a « joué dehors »… ça nous change de Clémence qui ne nous racontait uniquement qu’elle avait fait pipi puis d’un ton désespéré « on a ENCORE joué ».
Heureusement, on a son cahier tous les WE pour avoir une petite idée de la chose.

Côté parents, un petit tour aux urgences et une opération programmée pour moi… L’endométriose refait des siennes et il faut passer au niveau au-dessus pour la combattre.

Christophe lui continue de vivre dans sa grotte, pardon de télétravailler sans voir personne ou presque, au point que c’est ma voiture qui doit faire le plus de km par semaine. Le truc improbable.

Et pour finir ce petit tour des nouvelles, les poules et les moutons vont bien et nous croulons sous les pommes (on en donne autour de nous, mais il en reste encore une quantité délirante sur l’arbre).

Vacances

Après beaucoup de réflexions, nous avons décidé de partir en vacances. Il a fallu qu’on trouve un lieu où on était quasi surs de ne pas être dans la foule et où on avait assez de place pour ne pas se marcher sur les pieds ; qu’on réfléchisse au nombre de masques à avoir pour ne pas avoir à faire de lessives, bref une organisation un peu particulière cette année.


Au final, nous sommes retournés à Peisey, là où nous étions il y a 2 ans. Nous connaissions la résidence et sommes donc partis confiants.

Direction la Savoie pour une semaine de beau temps (et une pluie battante pour rentrer).

Sur la route, nous sommes passés à St Clément pour rendre visite à mamIrène à la maison de retraite.
Suite à la récolte de miel, nous avons vu qu’on avait mis des sections (là on sent bien qu’on n’a pas été très assidus puisqu’on ne se souvenait pas qu’il y en avait…) et comme c’est un de ses pêchés mignons, on était OBLIGÉ de passer la voir !
Bien sûr, on y est allé comme des fleurs sans se douter qu’il y avait des horaires de visite. Coup de bol, on était pile dans ceux autorisés ! (Après, il a fallu voir si on pouvait rentrer à 7, puis préciser qu’il y avait 5 enfants dans les 7… Mais bon, tous masqués, nous avons pu la voir !)

Nous avons fini par arriver dans notre logement, un peu tard mais bien content d’avoir égayé la journée de notre ancienne voisine.

La semaine a été bien remplie et nous avons pu nous changer les idées.

En plus de la recherche des géocaches (tout le monde en a trouvé une et il faut reconnaître que sur ce parcours, elles étaient vraiment chouettes), nous avons participé au jeu de piste et au rallye photo ce qui nous a permis de gagner plein de fraises tagada !








Nos ados qui se téléphonent pendant le pique-nique…





Cette semaine-là, les animations portaient sur l’astronomie et on en a bien bien profité. À part l’observation des étoiles (il faisait froid et les enfants étaient crevés… donc chiants… on s’est épargné des crises en mettant tout le monde au lit !) nous avons été de tous les rendez-vous.

-Observation du soleil





-Planetarium


-Masques de réalité virtuelle pour une balade dans le système solaire et création de fusées à eaux avec les 3 plus jeunes pendant que les grands étaient en rando avec Christophe.



Agathe a explosé le record de distance, au point qu’on a dû aller chercher sa fusée en dehors du terrain de basket, planté dans un arbuste en contrebas de la route.
Félix a fait très fort aussi en faisant passer sa fusée à travers les mailles du grillage entourant le terrain
Et Rémi a tiré sa fusée comme les grands. Au début il hésitait et puis les deux fois suivantes, il ne s’est pas fait prier !







-Les grands ont pu randonner avec Christophe et voir des marmottes (et manger une crêpes au chocolat… Celui des marmottes ?)



Nous avons profité de la piscine, même si comme elle était limitée à 10 personnes à la fois, c’était un peu compliqué pour y aller tous ! On a donc fait des aller-retour pour aller vérifier le nombre de personnes dans l’eau et trouver le créneau disponible.
Ça a été le bonheur des vacances de Félix !


Christophe lui a trouvé un autre moyen de s’envoyer en l’air. Forcément, il faut bien compenser la saison de parachute qui n’a pas pu avoir lieu.
En regardant bien, on voit un peu de couleur : c’est le parapente


Nous avons aussi vu le meilleur panneau pour expliquer la distance à respecter entre deux personnes. Avec un bouc, sûr que la distance serait bien plus importante !


De retour à la maison, il a fallu boucler la boucle et la première lessive a été… les masques !


Suite des vacances !

En vrac et en images :

Félix a fêté son anniversaire avec ses copains, sur le thème des montgolfières bien sur !

Puis son anniversaire avec nous avec son vrai cadeau… un vol en montgolfière. RV pris pour fin août !

Il est passé sous la tondeuse… et a eu pendant quelques instants une crête iroquoise, enfin ça ressemblait plutôt à une banane de rockeur… Il en rêvait depuis longtemps (et on avait dit oui pour les vacances) et puis finalement, il a voulu tout couper ! Ça n’empêche que j’ai fredonné Coeur de Rocker pendant 24h 😉

Côté chanson, j’ai lu un excellent livre (le cadeau d’anniversaire de Priscille) : Falalalala d’Émilie Chazerand et fredonné des chants de Noël pendant plusieurs jours (bref, visez plutôt novembre/décembre pour le lire)

Théodore et Clémence ont construit une cabane (un château) chez papy et mamy. On est loin des cabanes faites avec des branches d’arbre.

Nous avons retrouvé des copains belges vers chez papy et mamy. Un pique-nique au lac St Point et une baignade au milieu des cygnes et des canards.

La couverture Harry Potter est finie !

Théodore s’est lancé dans les châteaux de cartes que Rémi adore détruire…

Nous avons continué à faire des masques, pour en avoir un bon fonds de roulement. Rémi a voulu en avoir aussi, j’en ai donc cousu pour lui. Il a réussi à le garder le temps de monter l’escalier à la médiathèque ! C’est un bon début !

Mauvaise surprise un soir en allant fermer les poules. On a entendu un bêlement très faible et étrange et après recherche, nous avons trouvé Polynectar totalement empêtré dans la barrière électrique qu’il s’était fait tomber dessus. On a bien cru devoir couper la barrière… heureusement, Christophe est arrivé à défaire le sac de noeuds.

Nous avons récolté le miel. Bonne récolte pour le peu de travail que nous avons fourni au rucher !

Félix a eu son vol en montgolfière !

L’alto de Théodore est arrivé chez Marion en attendant d’arriver chez nous (une copine de Beauvais l’a récupéré à Paris, puis l’a emmené en vacances dans le sud avant de le poser chez Marion dans le Lot en attendant qu’il arrive chez nous. Le trajet le plus simple en somme !)

Début des vacances

Les vacances ont débuté et avec elle le début des journées au centre de loisirs.

Théodore y va par demi-journée pour profiter de l’atelier bois et Agathe y est allée une fois pour pouvoir pique-niquer (oui oui… le pique-nique, c’est sacré !). Reste encore le camp équitation et la journée kermesse (avec pique-nique !).

Théodore a eu son brevet (bon, ceci dit, on le sait depuis que ça a été annoncé que ce serait le contrôle continu qui le validerait). Dernier examen dont on attendait le résultat. Les trois examens de l’année sont validés. Une bonne chose de fait !

Nous avons fêté nos 20 ans de mariage. L’occasion de sortir des photos des 20 ans écoulés. Félix en en voyant une avec que Théodore et comprenant qu’il n’était pas encore là, s’est offusqué qu’on ait pu faire un pique-nique sans lui (s’il savait qu’il y en a eu plus d’un…)
Pour l’occasion, nous sommes allés au resto sur le port de Roanne. Sensation très étrange de bouger sans se déplacer… Nous avons pu profiter des canards s’approchant du bateau, de la tranquillité, du quasi-silence (ça, ça n’a pas de prix) et d’un repas vraiment excellent (et bien sur, quand tu discutes avec nounou tu apprends que c’est le cousin de son mari qui tient le resto… Il est cousin avec tout le monde de toute façon, on dirait mon père à Doubs ou Pontarlier !) !


En rentrant de notre sortie en amoureux, nous avons trouvé Félix saignant abondamment du nez. Encore ! Du coup, après un passage à la pharmacie le lendemain, sur les conseils de la pharmacienne, j’ai appelé l’hôpital pour tenter d’avoir un RV. Franchement, un RV à l’hôpital en juillet/août je n’y croyais pas… Et au final, ils m’ont débloqué un RV pour le lendemain.
Et les surprises ne s’arrêtent pas là. Une fois sur place, je n’ai même pas eu le temps d’ouvrir mon livre, nous avons été pris de suite.
Nous avons testé la nouvelle signalétique, avec les bandes de couleurs à suivre !

Bref, cautérisation faite et ça semble efficace ! Youpi !

Félix a fêté son anniversaire avec ses copains, le thème était bien sûr la montgolfière.





Pour ceux qui ne le sauraient pas, Félix depuis 1 an nous demande comme cadeau d’anniversaire un vol en montgolfière (vous pouvez chercher, ça coûte un bras et on rajoute un rein parce qu’il faut aussi payer la place de l’adulte accompagnateur).
J’ai eu la chance de gagner un bon d’achat chez wonderbox, nous permettant d’acheter le billet adulte (et notre WE en amoureux que nous n’avons pas pu faire pour cause de confinement…). Le billet de Félix est pris lui aussi et le RV est réservé pour fin août en espérant que le vol ne soit pas reporté.
Nous nous sommes posés la question de reporter le vol à cause des masques et puis finalement, tant pis, ça se passera bien malgré tout !
Et pour ceux qui se posent la question… C’est Christophe qui accompagnera Félix, il est bien évident que je ne serai pas d’un grand secours dans une montgolfière avec mon vertige 😉 Bon, lui, il rêve de sauter en parachute de la nacelle, mais bon…

Dans les choses carrément moins drôles, le renard est encore passé par le poulailler.



Résultat une poule et trois poussins en moins, un coq bien déplumé et deux poussins blessés dont un récupéré cachés derrière un arbuste chez les voisins.Nous avons récupéré les 4 « petits » poussins restant pour les garder à la maison (maman poule s’étant fait manger). Le plus traumatisé a été surnommé Narco, puisqu’il dort tout le temps ou presque… On verra ce que ça donne, il a déjà passé une nuit, à suivre.

Et autrement, on va toujours bien 😀

Et c’est reparti pour un tour

Changement de programme, encore…
Je ne sais pas comment les instits et les profs font pour ne pas craquer, parce que vraiment, c’est insupportable (déjà les changements, mais surtout d’apprendre les infos en même temps que tout le monde sans pouvoir anticiper les trucs).

Aux dernières nouvelles, Agathe et Félix vont retourner à l’école tous les jours à partir de lundi.
Théodore y va lundi, mais sur la base du volontariat et pas plus de 15… Et à partir de mardi, Théodore et Clémence, sans distanciation entre les élèves (donc en classe complète) et de manière obligatoire (mais qu’est-ce qu’il se passe dans la nuit du lundi au mardi ?)

Bref, on respire, on essaie de ne pas craquer et ça va aller !


Dans les dernières nouvelles, les poussins ont rejoint les autres poussins, histoire de protéger les salades (j’ai bien essayé de faire diversion avec des cerises, mais ce n’était pas hyper efficace)



(on adore voir les petits sous les ailes de maman poule !)


Aujourd’hui, on a donné une de nos poules. Elle boite énormément et on voulait l’isoler pour qu’elle se repose. Une maman de l’école voulait une poule, on lui a donc proposé pour qu’elle ait une convalescence tranquille.
Basquaise a donc un nouveau foyer (on n’est pas responsable du nom, même si on aurait pu l’appeler comme ça !)
J’espère que ce temps de repos lui fera du bien.

Rémi est passé sous la tondeuse. C’est un nouveau petit garçon que nous avons, au point que le lendemain de la coupe quand je suis arrivée chez nounou, je me suis demandé qui était ce nouvel enfant qu’elle avait maintenant… ah non, c’est le mien… 1/2h après, devant le collège, Théodore en sortant s’est demandé qui était cet enfant que je tenais par la main…

Clémence a passé son examen de Formation Musicale et pendant ce temps, on a profité du parc et admiré Rémi, roi de l’escalade !

Et pour finir, une petite réplique de Félix, qui a de grands fans par ici (il me fatigue, mais il me fatigue… mais il me fait rire aussi !)

-Félix, je te l’ai déjà dit, mais que tu nous balances les répliques des BD que tu as lu, ça me gave… Alors, c’est bien, tu travailles ta mémorisation, mais là, je n’en peux plus.
-Mais c’est pas de ma faute, je suis obligé de cracher tous ces mots parce que je n’ai plus de place dans ma tête.