Mots d’enfants 2020 #2

-FÉLIX !
-oui ? Qui a murmuré mon doux prénom ?

***

-Félix, tu as commencé à réfléchir à la question de la maîtresse ? Si tu étais un animal, ce serait quoi et pourquoi ?
-un lapin
-pourquoi ?
-parce que ça a de grandes oreilles
-et pourquoi c’est bien d’avoir de grandes oreilles ?
-parce que ça permet de bien entendre….Ah non, en fait, parce qu’après je serai obligé de débarrasser la table !

J-2

Théodore travaille en français sur les moutons de Panurges… alors on l’encourage comme on peut !


Rémi a l’habitude des pailles en bambou ou des droites en métal. Ce midi, je lui ai donné celle-là

« Est cassée, maman ».
5 mn après, Théodore la voyait et venait me demander « c’est normal qu’il y ait une paille tordue ? »
Oui oui, elle a été fabriquée comme ça exprès !

Récupération de la ruche et de l’essaim ce soir. Pouvoir y aller sans avoir d’autorisation à remplir, c’est trop facile 😀 Enfin presque… puisque la voiture n’a pas démarré… ni en partant de chez nous ni en partant d’Amplepuis. Gloups ! C’est ça d’avoir bien respecté le confinement.

Discussion avec la maîtresse de Félix aujourd’hui, par courriel puis par téléphone.
Travail sur le son « gn ». Systématiquement, Félix l’écrit NG. Et ça l’énerve que ce soit faux ! J’ai donc contacté sa maîtresse pour voir si elle avait un truc à me donner pour que ce soit assimilé. On s’est rendu compte que quand on prononce « gn » on entend bien le « n » en premier… donc GN, ce n’était pas logique…
Le truc qu’elle a proposé, c’est de dire à Félix que le son « gn » s’écrivait avec les lettres dans l’ordre alphabétique (il y avait d’autres propositions, mais j’ai essayé celle-là ce soir).
Incroyable, il m’a épelé une dizaine de mots avec les lettres dans le bon sens (alors que ça fait deux jours qu’on est dessus et que ça coince…).
Problème résolu super vite par maîtresse Céline 😀

J-53

Nous sommes passés au vert (pour la Loire ceci dit, c’est normal).
J’attends donc avec impatience la réouverture de la médiathèque, la tenue du marché des producteurs, l’ouverture normale de la librairie. Le reste en fait, ça ne va pas changer ma vie 😉

Notre gros gros problème en ce moment, c’est qu’on a perdu deux livres de la médiathèque et ça, ça craint du boudin.
Les enfants sont prévenus, si je dois les racheter, pour compenser, ils n’auront pas de livres pour leur anniversaire. On est donc au taquet pour les retrouver le plus vite possible.

Ce matin, Agathe a fait faire sa dictée à Félix. La position pour la faire n’était pas très conventionnelle (Agathe en déjeunant, Félix par terre), mais le résultat est là. Une seule faute, au lieu d’une faute à tous les mots ou presque la fois d’avant « mais c’est normal, c’est parce qu’hier, ce que j’avais appris était rangé avec ce que je n’avais pas appris, du coup mon système automatique dans ma tête ne les a pas retrouvés »

Test du pain au levain cuisson sur pierre.
Reste encore à trouver le truc pour que la croûte du dessus soit croustillante, mais franchement, on est pas mal là !

WE de 3 jours à venir avec on l’espère un peu de beau temps pour un barbecue, entre une plantation de patates et une tonte (d’herbe, pas de mouton).

Anniversaire pirate

Félix ayant son anniversaire fin juillet, depuis quelques années nous fêtons l’anniversaire de Félix le dernier jour d’école, avec un goûter avec les copains.

Cette année, il a voulu un anniversaire pirate… Après celui que j’avais fait pour sa soeur sur le thème d’Harry Potter, pas trop le choix, il fallait que j’assure.

Tout bon pirate se doit d’avoir son perroquet. On a donc fait des essais avant et le jour J, chacun a fabriqué son oiseau.
Pour la buanderie… et quelques jours plus tard, la machine à laver à eu une fuite… mais aucun requin n’est venu . Ouf !
La carte au trésor
Après découpe
Les petits moussaillons en pleine recherche de trésor (très très bien caché, il a été compliqué à extraire)

Télévillage

Le rêve d’Agathe et Félix était de prendre le télévillage.
Une petite nacelle suspendue à un petit fil tout riquiqui et qui suspendue au vide allait d’un village à un autre.
Bien évidemment, Clémence et moi (et Rémi) sommes restées sur le plancher des vaches pendant que les 4 autres faisaient un tour de manège…
Et même plusieurs tours, puisque la 1re fois, ils en ont profité pour aller chercher du ravitaillement et la 2e fois, c’était pour le jeu de piste (on s’était séparé en 2 groupes).