Expo manga et concours de dessin

La bibliothèque du village organisait une expo Manga et un concours de dessin.

Soyons honnêtes, le Manga, ce n’est pas vraiment notre truc… MAIS il y avait un concours et à l’approche de la date limite, personne n’avait participé (et ça craignait un peu quand même) et… il y avait des bons d’achat à la librairie à gagner…
On s’est donc motivé et on a fait ce qu’on a pu, mais nous sommes quand même arrivés avec 5 dessins (vive les familles nombreuses pour donner l’impression qu’il y a beaucoup de participants).

Super héros qui s’entraîne à la piscine !

 

Bien sûr, il a fini par y avoir d’autres participants, bien plus doués que nous… MAIS, Félix a quand même fini premier de sa catégorie (ok, seul participant, mais quand même). Par contre, méga grosse déception, pas de bon d’achat pour lui, mais une pochette cadeau.
Le drame du jour de découvrir qu’il n’allait pas pouvoir aller choisir le livre qu’il voulait à la librairie. On a donc compris que c’était le cadeau de ses rêves (à bientôt 5 ans, ça peut paraître étonnant !).
Tous les participants étaient primés, on a donc ramené quelques cadeaux 🙂

Les 4 grands ont pu participer à l’atelier papercraft et ont ramené leurs créations à la maison !
Stars wars version minion reste le plus drôle !

 

14 février

Cette année, notre petit garçon aurait eu 14 ans.

Tellement de choses se sont passées quand j’ai eu 14 ans, que cet anniversaire a été difficile (enfin, il est difficile chaque année, mais cette année avait une saveur particulière).
Lorsque j’avais 14 ans, j’ai rencontré Christophe, prémices de notre vie actuelle.

Pierre aurait donc 14 ans et cette mise en parallèle est difficile. Une fois de plus on se rend compte de tout ce qu’il ne vivra pas, tout ce que nous ne vivrons pas avec lui.

Le 14, il a neigé : petit coucou de notre loulou pour nous aider a passer cette journée.

Pour fêter cet anniversaire, nous avons fait une photo de famille… enfin deux, difficile de rester sérieux, quelle que soit la difficulté de la journée.

Petits bonheurs

Pendant toute l’année 2017, nous avons mis dans un bocal nos petits bonheurs.
Le 31, nous avons ouvert et lu ce que nous avions noté. Chouette moment de voir tout le positif que nous avons eu (on a tendance à ne retenir que le négatif, mais au final, il y a eu pas mal de choses vraiment sympas).

Le pot de cette année est déjà commencé avec de jolis dessins de Félix (on a vu un arc-en-ciel hier !)

Déguisements

Pour Noël, Félix a demandé un costume de chevalier (facile) et un de cheval (bien moins facile).

Je me suis donc trituré les méninges pour qu’il puisse avoir ce qu’il voulait sous le sapin. Il savait que c’était moi qui faisais le costume, il a fait les essayages, pas de tromperie là-dessus.

Le jour de Noël, chez mes parents, il ouvre le paquet et je le vois blêmir et venir vers moi pour me dire « y’a un problème, je vais avoir deux costumes de cheval ».
Non, non, t’inquiètes pas mon grand, c’est celui que je t’ai fait.
Bon, ok…

Deux jours plus tard « Mais comment il a fait le Père Noël pour m’apporter le costume que tu m’as fait ? Il est venu le prendre à la maison ? »

Le Père Noël, ce voleur…

Bref, j’ai découvert que Félix croyait au Père Noël 😉

En tout cas, Félix était ravi et le défi déguisement a une nouvelle fois été relevé 😉

4 ans

Félix a fêté ses 4 ans avec comme l’an passé Marion qui s’est chargée de son gâteau d’anniversaire ! Et comme plus de restriction au niveau du gluten (pour eux, pas pour nous), ça a été beaucoup plus facile !

13 ans

Il aura fallu 12 jours pour que j’arrive à écrire cet article.

Le 14 février dernier, notre premier petit garçon aurait eu 13 ans.

Anniversaire compliqué du fait que c’était un jour d’école et qu’il a fallu faire les trajets et croiser du monde. Faire comme si de rien n’était, parce que c’est ce que les autres attendent des parents endeuillés.

Anniversaire d’autant plus compliqué qu’alors que j’étais volontairement partie en retard pour ne croiser personne et que malgré tout, je me suis fait harponner parce que j’avais une sale tête…
J’ai revécu ce que nous avons vécu il y a 13 ans. Les comparaisons avec une fausse couche, le fait qu’il fallait passer à autre chose, que j’avais d’autres enfants.

J’ai passé le reste de la journée à avoir des flashs de souvenirs, en particulier celui des gendarmes posant les scellés sur le cercueil a tourné en boucle… Forcément, le terme de fausse-couche m’a heurtée et le cercueil est la preuve que c’était un petit garçon et non un foetus.

Journée difficile donc…

MAIS, ça m’a permis de décider qu’à partir de cette année, je m’autorisai à avoir 1 jour pour mon fils aîné.
Je m’autorise à laisser sortir la tristesse et la douleur de son absence ce jour-là et si ça déplaît à quelqu’un, qu’il aille voir ailleurs et garde ses conseils pour lui.
Personne n’a le droit de me dire comment je dois vivre mon deuil, car à moins d’avoir vécu la même chose, personne ne peut comprendre ce que c’est.
Si j’ai besoin de pleurer cet enfant parti trop vite, j’accepte de laisser mes larmes couler pendant un jour.
J’ai besoin de ce temps pour pouvoir le reste du temps enfouir cette douleur et me consacrer à la vie.

Mon premier garçon aurait eu 13 ans et ce jour là nous avons fêté son anniversaire en préparant avec son plus jeune frère tout un tas de gâteaux.

Vacances de Noël

Encore des vacances bien remplies avec :

-le passage de la marraine de Clémence et de son neveu,

-la fabrication de crottes de rennes (truffes en chocolat, mais c’est moins drôle dit comme ça)

dsc00345_tampon

-une après-midi contes avec la ludothèque,

-une journée bricolage à partir de vieux ressorts de sommier

dsc00388_tampon

dsc00390_tampon

-le passage éclair de tonton Train, tatie Julie, Samuel et Nathanaël,

-l’arrivée de papy et mamy le 24,

-l’arrivée non prévu d’un canard et d’une poule faisanne (le cadeau empoisonné… bestioles non plumées, non vidées et en train de décongeler…),

-la messe à St Anne (messe adaptée aux enfants) le soir,

-l’ouverture des cadeaux et la découvertes de ce que les uns et les autres avaient préparé,

-le 25 avec tonton Damien, tatie Chichou, Alex et Loïc,

-Une madeleine de Proust sous forme de bateau à la crème d’anchois… souvenirs de mamy Betty

dsc00399_tampon

-le plumage et vidage du 26 pour faire une terrine des bestiaux (encore merci à À drienne pour le coup de pouce !)

dsc00436_tampon

-l’arrivée des copains du Sud  (à mi-effectif) pour une semaine tranquilou

-une après-midi achat de vêtements pour Marion et moi (suffisamment improbable pour être cité)

-la fondue, puis les chamallows grillés, puis le concert improvisé

dsc00446_tampon

-la virée quasi à Lyon pour voir d’autres copines (et leurs maris et les enfants)

-le repas avec d’autres copains et… les magrets au piment d’Espelette

-la pâtisserie sans gluten

dsc00433_tampon

-le grand froid (l’hiver est là)

dsc00508_tampon

-le 31 au hammam avec quasi personne dans les lieux… juste 4 clientes en tout et les 2 étant arrivées avant nous on a été quasi seules tout du long… bonheur !

dsc00509_tampon

-le réveillon avec d’autres copains

-Les parties de super Mario Kart sur la wii

dsc00515_tampon

-et le point négatif, parce qu’il en fallait un… l’arrivée de la gastro chez nous !

Les vacances ont donc été prolongées pour certains… Les deux grands ne sont allés à l’école que le vendredi (courte semaine donc) et nous n’en sommes pas encore complètement sortis ! Mais il y a du mieux !

37 ans

Vendredi, dernier jour d’école, j’ai eu 37 ans.

Je me préparais à passer une journée d’anniversaire sans enfant (repas de Noël à l’école), avec un repas en tête à tête le midi avec mon cher et tendre (et un mille-feuilles !) quand… un colis est apparu comme par magie dans le couloir.

J’attendais le facteur et le colis est arrivé seul. J’ai un temps espéré que le colis soit arrivé avec un elfe de maison et que celui-ci se retrouve attaché à la maison (j’étais même prête à lui offrir une des chaussettes solitaires et à lui laisser ses week-ends et les vacances du moment où il s’occupait du ménage des lessives et des repas), mais finalement, c’était « juste » le parrain d’Agathe qui a déposé le colis sans que je m’en rende compte.

Dans le colis, le plus merveilleux des cadeaux (encore que celui d’AnneSo (une des membres de la colo de l’été dernier) était extraordinaire aussi : elle m’a traduit le dernier tome de Magyk que l’éditeur n’a pas prévu de faire traduire).

Je l’avais commandé pour mes 40 ans, mais pour que ce soit une vraie surprise, Marion (une des participantes de la colo de cet été) a décidé de s’en occuper pour mes 37 ans.

Dans le colis se trouvait un cahier et une couverture. Rien de bien extraordinaire dit comme ça, sauf que c’est LA couverture. Une couverture aux 100 voeux !
Le principe, chaque personne offre un carré de tissu et un message accompagnant le tissu avec dessus un voeu pour la personne à qui la couverture sera destinée. Là, en plus, a été rajouté un souvenir que nous avions ensemble (mention spécial pour le souvenir raconté par Anne a propos de l’italique qui m’a fait mourir de rire (et le magnum double chocolat qui restera un moment d’anthologie) et le Girl Nichon Power de celle qui a accueilli le « petit chat » lorsqu’il a ouvert les yeux pour la première fois).
Tout a été collecté dans le cahier ce qui a valu un temps de lecture ponctué de larmes et de rires.

dsc00350_tampon

Des dessins, des carrés de tissu, des paons, un écureuil, un mouton, mes enfants, un morceau d’écharpe de portage… un mélange de plein de choses fait par des gens que j’aime !

dsc00299_tampon

LA bonne nouvelle, c’est qu’il reste des carrés de tissu qui ne sont pas reliés à une personne, donc si des gens veulent aussi participer à l’aventure, c’est encore temps.

dsc00351_tampon

Merci à tous les participants, c’est vraiment géant comme surprise.