Covid suite

Samedi midi, nous avons reçu un SMS nous annonçant que nous étions cas contact (en vrai, on avait prévu le coup et on s’était confiné dès le vendredi soir).
Vers 14h, coup de fil de la sécu pour nous annoncer la fin de notre confinement.
Rapide comme confinement !
(En fait, on est resté confiné jusqu’aux résultats du test).

Ce matin, petite virée familiale pour tests pcr.

Ça ne se voit pas forcément, mais on fait tous un beau sourire 😀


En revenant, Rémi nous a dit que c’était « trop bien » (de passer du temps en famille ? De voir des gens ? Parce que j’imagine mal que le coton-tige dans le nez ait été si sympa)

Retour à la maison, coup de fil du collège.
La CPE appelait pour dire que la classe de Clémence était fermée à cause d’un élève malade, qu’elle était cas contact, de nouveau confinée et qu’elle devait refaire un test mercredi (joie, bonheur, tout ça tout ça)

Ce soir, nous avons appris que nous étions tous négatifs et donc pouvions reprendre une vie normale… enfin sauf Clémence… suite au prochain test mercredi.

Le poussin se moque de nous

Aujourd’hui, après avoir vu que les ailes du poussin avaient encore grandi, nous avons décidé d’augmenter la hauteur des parois pour éviter qu’il s’échappe (et fasse caca partout dans la maison).


En rentrant de notre virée familiale, nous avons découvert Némo comme ça.
Je crois qu’il se fiche de nous !



Les nouvelles de la semaine

Félix a enfin sa coupe trop bizarre.
Il est plus que ravi.

Némo a une nouvelle maman !
Prête pour l’éclosion des nouveaux oeufs !


Aujourd’hui, j’ai pu redonner mon sang ! Un autre effet de l’opération. Mon taux d’hémoglobine était carrément bon, je n’ai donc pas été recalée.
Petite victoire et surtout, un retour à la vie normale !

Communion

Samedi dernier, Agathe a fait sa première communion.


La mauvaise surprise a été l’aube imposée à l’avant dernière minute, sans discussion possible, mais bon, le côté rebelle a pris le dessus et c’est avec un masque tête de girafe qu’elle a participé à la célébration.

Petit comité comme pour chaque communion, la jauge des 6 adultes n’étant du coup pas dépassé. La seule différence avec d’habitude étant le couvre-feu.

Agathe était ravie de pouvoir enfin communier, d’autant plus que depuis septembre nous la préparions au risque d’avoir sa communion reportée, de devoir faire ça rien que nous 7, voir qu’il n’y ait qu’une partie de la famille pouvant assister à la célébration. On avait imaginé tous les scénarios catastrophes, du coup, ce n’était que du bonheur de pouvoir vivre ça presque normalement.

Némo

Lors des dernières éclosions, nous avons découvert un oeuf en trop. Impossible de savoir depuis quand il était sous la poule. Nous avons donc décidé de lui laisser sa chance et l’avons placé sous la couveuse toute neuve.
Lundi dernier, l’oeuf a fait piou-piou, et mardi matin, à 4h30 (merci Rémi), nous avons pu découvrir un poussin tout neuf.

Comme l’éleveuse que nous voulons (un plateau chauffant) est en rupture de stock partout, Christophe a mis son habit de Mac Gyver et en a fabriqué une avec une ancienne gamelle de scout, du sable, le pied de l’appareil photo, une cloche de micro-onde et quelques composants électroniques.



Némo (oui oui, il s’appelle Némo) a vite adopté la poule artificielle et il grandit bien.

Aujourd’hui, il a fait sa première sortie dehors et pu découvrir l’herbe, la chaleur du soleil et plein de grands voulant jouer avec lui !



Et un de plus !

Mardi, je décide de faire le tour des ruches entreposées un peu partout, pour récupérer des cadres de corps et de hausse, je cire les cadres manquant pour avoir ce qu’il faut pour transvaser l’essaim de la ruchette dans une ruche.

Vendredi, en allant chercher les lunettes d’Agathe, je passe à Gamm vert pour racheter de la cire, au cas où il faille cirer en urgence des cadres pour utiliser la ruchette.

Samedi, messe expliquée pour les enfants se préparant à la communion.
En revenant, je dis à Agathe et Félix qu’il va falloir faire attention, car il fait beau, que c’est un temps parfait pour un essaimage.
Retour à la maison… bien sûr, un essaim était sur un poteau !
Opération cirage de cadres en urgence (finalement, on a utiliser directement un corps de ruche)
On avait prévu un barbecue… on a commencé par allumer l’enfumoir 😉

On l’avait promis à Félix, du coup, cette fois-ci, c’est lui qui nous a accompagnés. Plus fier que lui, ce n’est pas possible !

Récupération de l’essaim (enfin une partie).
On a fait s’éloigner Félix, parce que là, Christophe a tapé sur le poteau pour faire tomber les abeilles dans le couvercle, et même si ça ne craint pas, ça peut être vraiment impressionnant quand on est à côté. Du coup, Félix avait comme mission de pomper avec l’enfumoir, pour qu’on ait une bonne fumée plus tard !
Vidage dans la ruche (il manque un cadre pour faire de la place)
Elles rentrent dans la ruche !

Nous avons donc une nouvelle ruche, la 5e !

Entre deux samedis fériés

Voici les petites nouvelles du moment.

Deux nouveaux poussins sont nés, c’est toujours autant l’attraction de voir nos 5 petites boules de plumes suivre leurs mamans.


Nous avons investi dans une couveuse. Des années que j’en rêve, cette fois-ci, elle est là. Pour l’instant, un seul oeuf est dedans, celui qui n’a été couvé qu’une semaine par maman poule n°2. Pour lui laisser une chance, nous l’avons mis en couveuse. Dans quelques jours nous pourrons le mirer pour voir si un poussin se développe ou pas.

Et ensuite… l’objectif est d’avoir des poules Marans et Araucana pour avoir des oeufs colorés (chocolat pour les Marans et vert pour les Araucana), on cherche donc des oeufs de ces races pour les mettre en couveuse (mais pas avant deux semaines)

Et l’autre info importante, c’est que grâce à l’ouverture de la vaccination pour les personnes obèses, j’ai pu être vaccinée contre le COVID.
Ouverture à la vaccination le vendredi et RV obtenu pour le samedi matin (oui oui le premier mai).
Très impressionnée par l’organisation. Malgré le nombre, tout était hyper fluide.
Comme j’ai déjà eu le COVID, j’ai la chance de n’avoir qu’une seule dose (danse de la joie !). Pour ceux qui se demande, juste une réaction de contact, avec une douleur comme si j’avais un gros bleu au bras, puis un cercle rouge et chaud les jours suivants.
En vrai, le plus dur dans la vaccination, ça a été les 15 minutes d’attente à regarder les spots soi-disant humoristiques faits par la ville de Roanne (je suis mauvaise langue, le spot de présentation de l’aménagement des bords de Loire était intéressant).
Et alors, la vraie méga grosse déception… Je ne capte pas la 5G. Bon, ok, on a la fibre, alors on s’en fiche un peu, mais quand même. 😉
Soulagée d’être vaccinée, déjà parce que rien que l’idée d’être une deuxième fois malade, avec les séquelles respiratoires et de fatigue derrière c’était inimaginable, mais surtout, là au moins, si jamais le COVID s’invite de nouveau chez nous, il y aura au moins un adulte qui ne sera pas cas contact et qui pourra assurer le quotidien en termes d’intendance.

Autrement, les deux grands sont retournés en cours (Théodore continue l’alternance, mais une semaine sur deux maintenant) et demain, la cantine fonctionnera de nouveau pour Théodore (et ça aussi c’est cool, ça fait une chose de moins à penser).

Les cours de musique continuent en visio… quand il n’y a pas de loupé…

Et on attend le coup de fil pour aller chercher de quoi parfaire la nouvelle tête d’Agathe (et essayer de diminuer ses maux de tête).

Côté lectures, gros coup de coeur pour
-la série « Grisha » de Leigh Bardugo (j’avais lu la série « Six of Crows » il y a quelques années, mais elle avait fait mourir un des héros et je lui en voulais un peu… du coup j’ai mis du temps à lire son autre série ;-)) qui est une série pour ado (oui encore… d’ailleurs, avec Clémence on a lu « Hunger Games » juste avant)
-« Et que ne durent que les moments doux » de Virginie Grimaldi (des larmes et du rire… et des larmes… et du rire)
-« La fille du déménageur » de Caroline Vermaille (celle qui a écrit la série « Sixtine »). Petite nouvelle lu presque entièrement en attendant le RV ophtalmo (il restait 10 lignes ! Première fois que je râle de ne pas patienter plus chez un médecin !)

Fin de vacances

Avant le retour à l’école, nous avons

-Récupéré et couvert les nouveaux livres de la bibliothèque de l’école (ce qui veut dire avoir 80 livres tout neufs en avant-première !)

-Fait un nouveau drapeau de pirate. Parce qu’on ne sens rend pas compte, mais un drapeau de pirate, même sans l’air marin, ça s’use quand même.

-Récupéré un essaim
« Maman, on va bientôt plus pouvoir aller aux poules, y’a plein de trucs qui piquent qui volent ». Félix a donc vu un essaimage, et nous, nous sommes allés le récupérer, avec Agathe qui a adoré pouvoir profiter d’une leçon d’apiculture.


-Eu des naissances de poussins. 3 pioupious tout neufs et une autre poule devant être de nouveau maman à la fin de la semaine si tout se passe bien.



-Étrenné le nouveau coupe-savon fabriqué pour l’occasion.