Rempaillage

Félix étant passé à travers une chaise (Ah bon ? Vous m’avez dit de ne pas monter dessus ?), il a fallu réfléchir à comment la réparer.

Après des recherches sur internet sur le rempaillage de chaise, avoir commencé à chercher où trouver des cordes d’escalade bonnes à jeter (d’ailleurs si vous avez un bon plan pour en trouver, pensez à moi), j’ai découvert la technique de rempaillage avec du tissu.
Donc acte.
Pour ceux qui voudraient se lancer, l’idée c’est de couper des languettes de tissu de 10 cm et les plier comme un biais, puis replier en deux. Ensuite on torsade et on tend bien tout en entrelaçant.
Là, j’ai utilisé un drap-housse et l’équivalent d’1/2 en plus d’un autre tissu.



Bilan après presque deux semaines post-rentrée

Alors voilà…
Le collège m’a appelé pour que je vienne chercher Clémence qui avait un symptôme COVID (comprendre un mal de tête). Bien connu pour ses maux de tête et de ventre à répétition, la CPE était désolée de devoir m’appeler pour ça, mais c’est le protocole…
On a dû trouver un RV chez le médecin (et passer le barrage du secrétaire qui nous envoyait en pédiatrie à l’hôpital. Pour un mal de tête, sérieusement !) puisque le mal de ventre s’est invité pour savoir quoi faire (comprendre test ou pas). La toubib en voyant Clémence m’a bien dit que mal de tête et maux de ventre, c’était courant pour Clémence (on a d’ailleurs fait une écho l’an passé et rien), donc pas de stress et pas besoin de retourner la voir tant que pas d’autres symptômes. Pas de test donc (youhou !) et retour au collège le jeudi.

Mardi toujours, Agathe est tombée pendant la récré et s’est salement amochée. On a arrêté de lui refaire des pansement hier seulement, soit 3 jours après, ça donne une idée de l’ampleur de la blessure.

Mercredi, inscription à l’école de musique. Planning de folie à venir où je serai sur Charlieu de 10h à 16h30 (avec 3 enfants si on ne trouve pas de plan B) et Christophe de 17 à 17h45 (avec une virée à Mably en début d’après-midi). Le seul vrai problème, c’est qu’on ne peut plus rester longtemps dans la médiathèque et qu’on ne peux plus rester non plus dans l’enceinte de l’école de musique… pas hâte d’arriver à la période froide et pluvieuse, parce que même avec des couvertures dans la voiture, le temps va nous sembler long entre une guitare, un cornet et une flûte 😉 !

Toujours a propos de musique, la prise de tête de rentrée a été de trouver une assurance scolaire prenant aussi en compte les instruments de musique… Au final, nous avons fini par en trouver une qui assure le dommage sur instrument, mais pas le vol. C’est le mieux qu’on ait trouvé à un prix raisonnable.

On a trouvé un dentiste et… on en cherche un autre. Le dentiste qui refuse d’entendre qu’on a des dents pourries et qu’Agathe a un émail fragile mais nous serine qu’il faut qu’elle arrête de boire du soda et des jus de fruit et de manger des bonbons alors même que je lui ai dit et redit qu’Agathe ne consomme aucune de ces trois choses, car elle n’aime pas, ça m’a bien gavé. Retour donc à la case départ et on continue à chercher un dentiste prenant 5 nouveaux patients… Facile !

Clémence a atelier piscine sans piscine… La piscine sera ouverte en janvier. Ça s’annonce sympa cette fin 2020 pour l’atelier 😉

Dans les bonnes nouvelles, ma voiture a de nouveau une portière entière (avec une vitre) !

Rémi a une nouvelle cabane et il est le plus heureux des petits garçons !

Violon

Théodore ayant réussi son examen d’alto, il a décidé de changer d’instrument (et de prof) et donc de passer au violon.
Son alto est fini et est en route pour chez nous (enfin presque, il était à Paris, est parti en vacances dans le sud et maintenant est dans le Lot en attendant qu’on revoie la marraine de Rémi) et il sera monté plus tard.
En attendant, Théodore a aussi eu un violon, offert par notre luthier perso et c’est celui-là qui a été monté.



Nous sommes allés voir le luthier chez qui Théodore avait fait son stage et demandé si lors du montage Théodore pouvait venir voir comment ça se passait (oui oui et il va même travailler !), et voilà !
Ils ont calculé, percé, la touche a été reprise, les cordes montées, etc. Le luthier l’a finie pendant nos vacances et nous l’avons récupéré la semaine dernière.
















Il va maintenant falloir en jouer régulièrement, jusqu’à ce qu’il ait un bon son. Un nouveau défi !

Produits de la ruche

Ce WE, nous avons avancé un peu dans notre boulot d’apiculteurs.

Le miel a été mis en pot (enfin en partie) et je me suis occupée de la cire.

Pour la cire, l’objectif était de la purifier au maximum. Pour cela, de l’eau chaude, de la cire et faire fondre le tout. La cire propre se solidifie en haut et les déchets restent collés en dessous.
Ensuite il suffit de gratter pour ne garder que ce qui est propre.





Et les déchets, on les fait refondre pour en imbiber des rouleaux de papier toilette qui serviront à faire des allume-feu (on les remplit de coquilles de noix/noisettes et on entoure de papier journal).

Rentrée !

Cette année, tout le monde a fait sa rentrée à l’école :
-Rémi en maternelle
-Félix en CE2
-Agathe en CM1
-Clémence en 5e
-Théodore en 2nd

C’est quand même particulier de faire sa toute première rentrée à l’école et de ne pas pouvoir voir le visage de son maître… mais bon, aucun enfant n’a l’air traumatisé (c’est peut-être plus les parents qui le sont !)
Nous avons vécu une crise mémorable de Rémi après la première matinée de cours, car… il n’est pas retourné à l’école et qu’il voulait y aller… Oups !
Après il a fait une sieste incroyable, preuve que c’est une bonne idée de ne faire que les matins pour l’instant !

Félix est absolument ravi de retrouver sa maîtresse et ses copains qui sont maintenant en CE1 ET donc dans sa classe et dans la même cour que lui !

Agathe est ultra contente d’être en CM1 et de ne plus être dans la classe de son frère 😉
Les grands l’ayant briefé tout l’été, elle est hyper à l’aise, au point que son maître est venu me voir à la fin de la première matinée pour me dire qu’elle avait déjà choisi sa poésie (et LA bonne, celle qui rapporte plein de points pour un minimum d’effort !), préparé plein de trucs, comme si elle avait toujours été dans sa classe.
Par contre la veille de la rentrée, elle nous a sorti que ça allait être dur d’être avec maître Hervé, parce qu’il fallait rire à ses blagues… ça promet !

Clémence est en 5e, comme un poisson dans l’eau au collège qu’elle connait déjà.
Seul petit hic, alors qu’elle a été prise en atelier piscine (après lettre de motivation)… la piscine n’a pas rouvert ! À suivre donc.

Et Théodore, qui vient de faire ses premiers pas au lycée nous a sidérés. Il est parti le matin, comme un ado partant dans un lieu inconnu et est revenu transformé, heureux de vivre, sur de lui, s’étant déjà fait deux copains (oui oui, on parle bien de cet enfant qui n’avait que des demi-copains), nous racontant une anecdote en rigolant (le CPE lui ayant demandé de retirer son fichu qu’il avait sur la tête (le tour de cou qui lui sert de bandeau et qu’il avait laissé entier, donc comme un foulard). Bref, plus le même et ça fait réellement plaisir à voir.

Ne reste plus qu’à caler la musique et le bonus de Théodore (des ateliers « découverte des métiers du bois » pour son projet pro) et on sera prêt à affronter une nouvelle année !

Vacances

Après beaucoup de réflexions, nous avons décidé de partir en vacances. Il a fallu qu’on trouve un lieu où on était quasi surs de ne pas être dans la foule et où on avait assez de place pour ne pas se marcher sur les pieds ; qu’on réfléchisse au nombre de masques à avoir pour ne pas avoir à faire de lessives, bref une organisation un peu particulière cette année.


Au final, nous sommes retournés à Peisey, là où nous étions il y a 2 ans. Nous connaissions la résidence et sommes donc partis confiants.

Direction la Savoie pour une semaine de beau temps (et une pluie battante pour rentrer).

Sur la route, nous sommes passés à St Clément pour rendre visite à mamIrène à la maison de retraite.
Suite à la récolte de miel, nous avons vu qu’on avait mis des sections (là on sent bien qu’on n’a pas été très assidus puisqu’on ne se souvenait pas qu’il y en avait…) et comme c’est un de ses pêchés mignons, on était OBLIGÉ de passer la voir !
Bien sûr, on y est allé comme des fleurs sans se douter qu’il y avait des horaires de visite. Coup de bol, on était pile dans ceux autorisés ! (Après, il a fallu voir si on pouvait rentrer à 7, puis préciser qu’il y avait 5 enfants dans les 7… Mais bon, tous masqués, nous avons pu la voir !)

Nous avons fini par arriver dans notre logement, un peu tard mais bien content d’avoir égayé la journée de notre ancienne voisine.

La semaine a été bien remplie et nous avons pu nous changer les idées.

En plus de la recherche des géocaches (tout le monde en a trouvé une et il faut reconnaître que sur ce parcours, elles étaient vraiment chouettes), nous avons participé au jeu de piste et au rallye photo ce qui nous a permis de gagner plein de fraises tagada !








Nos ados qui se téléphonent pendant le pique-nique…





Cette semaine-là, les animations portaient sur l’astronomie et on en a bien bien profité. À part l’observation des étoiles (il faisait froid et les enfants étaient crevés… donc chiants… on s’est épargné des crises en mettant tout le monde au lit !) nous avons été de tous les rendez-vous.

-Observation du soleil





-Planetarium


-Masques de réalité virtuelle pour une balade dans le système solaire et création de fusées à eaux avec les 3 plus jeunes pendant que les grands étaient en rando avec Christophe.



Agathe a explosé le record de distance, au point qu’on a dû aller chercher sa fusée en dehors du terrain de basket, planté dans un arbuste en contrebas de la route.
Félix a fait très fort aussi en faisant passer sa fusée à travers les mailles du grillage entourant le terrain
Et Rémi a tiré sa fusée comme les grands. Au début il hésitait et puis les deux fois suivantes, il ne s’est pas fait prier !







-Les grands ont pu randonner avec Christophe et voir des marmottes (et manger une crêpes au chocolat… Celui des marmottes ?)



Nous avons profité de la piscine, même si comme elle était limitée à 10 personnes à la fois, c’était un peu compliqué pour y aller tous ! On a donc fait des aller-retour pour aller vérifier le nombre de personnes dans l’eau et trouver le créneau disponible.
Ça a été le bonheur des vacances de Félix !


Christophe lui a trouvé un autre moyen de s’envoyer en l’air. Forcément, il faut bien compenser la saison de parachute qui n’a pas pu avoir lieu.
En regardant bien, on voit un peu de couleur : c’est le parapente


Nous avons aussi vu le meilleur panneau pour expliquer la distance à respecter entre deux personnes. Avec un bouc, sûr que la distance serait bien plus importante !


De retour à la maison, il a fallu boucler la boucle et la première lessive a été… les masques !


Suite des vacances !

En vrac et en images :

Félix a fêté son anniversaire avec ses copains, sur le thème des montgolfières bien sur !

Puis son anniversaire avec nous avec son vrai cadeau… un vol en montgolfière. RV pris pour fin août !

Il est passé sous la tondeuse… et a eu pendant quelques instants une crête iroquoise, enfin ça ressemblait plutôt à une banane de rockeur… Il en rêvait depuis longtemps (et on avait dit oui pour les vacances) et puis finalement, il a voulu tout couper ! Ça n’empêche que j’ai fredonné Coeur de Rocker pendant 24h 😉

Côté chanson, j’ai lu un excellent livre (le cadeau d’anniversaire de Priscille) : Falalalala d’Émilie Chazerand et fredonné des chants de Noël pendant plusieurs jours (bref, visez plutôt novembre/décembre pour le lire)

Théodore et Clémence ont construit une cabane (un château) chez papy et mamy. On est loin des cabanes faites avec des branches d’arbre.

Nous avons retrouvé des copains belges vers chez papy et mamy. Un pique-nique au lac St Point et une baignade au milieu des cygnes et des canards.

La couverture Harry Potter est finie !

Théodore s’est lancé dans les châteaux de cartes que Rémi adore détruire…

Nous avons continué à faire des masques, pour en avoir un bon fonds de roulement. Rémi a voulu en avoir aussi, j’en ai donc cousu pour lui. Il a réussi à le garder le temps de monter l’escalier à la médiathèque ! C’est un bon début !

Mauvaise surprise un soir en allant fermer les poules. On a entendu un bêlement très faible et étrange et après recherche, nous avons trouvé Polynectar totalement empêtré dans la barrière électrique qu’il s’était fait tomber dessus. On a bien cru devoir couper la barrière… heureusement, Christophe est arrivé à défaire le sac de noeuds.

Nous avons récolté le miel. Bonne récolte pour le peu de travail que nous avons fourni au rucher !

Félix a eu son vol en montgolfière !

L’alto de Théodore est arrivé chez Marion en attendant d’arriver chez nous (une copine de Beauvais l’a récupéré à Paris, puis l’a emmené en vacances dans le sud avant de le poser chez Marion dans le Lot en attendant qu’il arrive chez nous. Le trajet le plus simple en somme !)