Bilan 2021

-Une palanquée de livres lus (ma liseuse ayant décidé de vivre sa vie, je n’ai plus accès au nombre ;-)) et de nouveaux auteurs découverts.
-Une opération qui a changé ma vie (vraiment, tout est plus simple maintenant que je n’ai plus (trop) à me battre contre l’endométriose)
-Un dégât des eaux suite à l’orage de l’été (et un sentiment de fin du monde quand ça arrive)
-des vacances à la montagne version Fort Boyard et Koh Lanta avec un pont suspendu au-dessus du vide pour rejoindre notre logement (j’exagère à peine, c’était horrible)
-Un anniversaire de mariage qui se finit aux urgences pour une entorse pour Théodore
-Un épuisement maternel et une parenthèse loin de tous (merci Christophe)
-Notre WE en amoureux qui a enfin pu avoir lieu (merci les copains !)
-4 membres de la famille vaccinés contre le covid (ça faisait un peu drogué de chercher un créneau pour se faire vacciner ou faire la dose de rappel !)
-Deux nouveaux instruments pour notre orchestre familial avec maintenant la batterie et la clarinette qui s’ajoutent à la trompette, la guitare, la flûte traversière, le violon et la basse. Moi je me contente toujours des boules quies et j’essaie toujours de motiver Rémi pour que plus tard il choisisse le triangle (meilleur instrument de tout les temps : ne tient pas de place, pas cher, même pour le haut de gamme et sonnant toujours juste).
-L’arrivée de notre nouvelle brebis : Salicorne
-Une récolte pour ainsi dire nulle au jardin. Ni fruits ni légume, juste quelques grains de maïs à pop corn.
-Des attaques de renard (lui on est sûr, le voisin l’a vu !), fouine?, rat ? et la perte de plein de poules, coqs et poussins… Et un renouvellement de notre cheptel avec un nouvel enclos.
-Les restos qui ont rouvert et nous permettent de nous tenir un peu au chaud le mercredi.
-24h à deux (merci à mes parents d’avoir gardé la fratrie)
-Une séance ciné à deux !
-Félix qui gagne à un jeu organisé par l’office du tourisme de Charlieu et des bons d’achat à dépenser (on a un peu galéré à trouver quoi faire de celui valable chez l’opticien…)
-3 filles à lunettes !
-Un passage piéton à côté de la maison (et un trajet à l’école beaucoup plus sécurisé)
-Un don de plasma sans tomber dans les pommes
-Un calendrier de l’Avent autour des traditions d’Europe qui a été mon quotidien pendant 3 mois
-Du télétravail et la chance de pouvoir être ensemble tout le temps, même si certains jours on se croise juste
-Un nouveau boulot pour Christophe et donc un changement plus que bienvenu
-Un grand qui conduit
-Une loi qui va nous permettre d’avoir tous le même nom (enfin à un tiret et un ordre près)
-Agathe élue au conseil municipal des enfants
-La découverte de la piscine extérieure quand il fait un froid de canard (et bien honnêtement, ça va, on ne se transforme même pas en glaçons)
-pas de poux (les parents comprennent) !

Et toujours un joyeux bazar, des engueulades, des « maman » en continu, la difficulté d’aller aux WC SEULE (lors de la dernière virée à la médiathèque j’ai été obligée de leur rappeler que je pouvais me débrouiller toute seule et que j’allais le faire, donc que ce qu’ils avaient à me dire pouvait attendre !), des mercredis dans le froid et sous la pluie… et quelques-uns sous le soleil qui font presque oublier les autres ; des enfants qui parlent, chantent, jouent de la musique tout le temps (et arrivent même à s’engueuler en dormant !), un petit koala collé à moi dès que je m’assois et plein de joies et de rires !

Chiffres romains

-maman, pourquoi tu as écris 12 XII 12?

-C’est pas X un un, c’est douze en chiffres romains, pour dire décembre, le douzième mois.

-ah, mais je savais pas que tu connaissais les chiffres romains (ta mère est inculte c’est bien connu), parce qu’avant c’était la Gaule et pas les Romains ici (et là, je me sens vieille, mais vieille…)

23 décembre

Norvège
On se rapproche de plus en plus du pays du Père Noël… Ça sent la fin du calendrier !

Durant la période de l’Avent, les habitants sont souvent conviés à des « Julebord », des fêtes d’avant-Noël organisées par les entreprises pour les employés.

La veille de Noël, ils mangent du lutefisk (cabillaud séché enfin c’est pire que ça https://www.youtube.com/watch?v=CTDUG3srvz4).
Au menu ici, pas de lutefisk, mais des flatbread et des sandwichs au saumon de Norvège devant un film de Noël!

21 décembre

Tchéquie

Beaucoup de superstitions dans ce pays.La plus farfelue pour moi reste l’histoire du cochon d’or. Si on jeune le soir de Noël, on verra le cochon d’or ce qui est bon signe.

Nous avons goûté le « Jacques au champignons », plat à base d’orge et de champignons et ce soir Kulajda Polévka, de la soupe aux champignons vraiment délicieuse.

20 décembre

20 décembre, pays de l’inventeur du rubik’s cube (le truc qui reste un mystère total pour moi. Avec les enfants on a découvert une vidéo hallucinante d’un mec qui fait des portraits version pixel art avec des rubik’cube)

Saint-Nicolas Mikulás, en hongrois, passe le 6 décembre. Les enfants mettent leurs bottes sous la fenêtre le 5 au soir dans lesquels seront déposés des friandises, des jouets et des livres, s’ils ont été sages.S’ils ont été méchants, ils auront une baguette avec une petite figurine de diable dessus. Pratiquement tous les enfants reçoivent les deux.

Au menu… Pas de foirage même si les enfants y ont mis du leur.

Goulash hongrois
tchipetka (des pâtes)
construction et décoration de boules de Noël


19 décembre

Lituanie d’où vient l’homme le plus fort du monde (2009, 2010, 2012 et 2014) Žydrūnas Savickas (ces compétitions me font complètement délirer, quand je tombe dessus je reste scotchée, c’est tellement improbable ! Voir des mecs s’habiller d’une carcasse de 2CV et faire la course, c’est juste incroyable !)
En Lituanie (pays de confession catholique romaine), le repas du réveillon, Kūčios est composé de douze plats, autant de plats que de mois dans l’année, ou que d’apôtres.Parmi ces plats essentiellement composés de céréales et légumes, on retrouve les traditionnels kūčiukai (qui sont aussi parfois appelés šližikai). Il s’agit de biscuits secs au pavot, accompagnés de lait de graines de pavot, ou encore de plats à base de hareng ou de champignons.

cepelinai (zeppelin) avant cuisson… On y croyait encore à ce moment là…
Le foirage totale de la cuisson…

kuciukai

Création d’himmeli (décoration en paille qu’on retrouve aussi en Scandinavie).

18 décembre

Slovénie, le pays du père de l’apiculture (Les Nations Unies ont désigné le 20 mai Journée mondiale des abeilles (ou « Beeday » pour les familiers de la langue de Shakespeare). Le 20 mai coïncide avec l’anniversaire d’Anton Janša, l’apiculteur slovène reconnu aujourd’hui comme étant le père de l’apiculture moderne. Il a en son temps rendu hommage à l’abeille pour sa capacité à travailler dur tout en n’ayant besoin que de peu d’attention)

Les fêtes de Noël sont les plus grandes fêtes familiales en Slovénie. Bien avant les fêtes chrétiennes, on célébrait déjà, à la même période de l’année, le Dieu Soleil et sa descendance. Au moment du solstice d’hiver, on célébrait en effet, la fin de l’ancien soleil et le début d’un nouveau cycle.

Les Slovènes parlent des “3 Noëls” : le 25 décembre, le Nouvel An et les Rois. On donne des cadeaux le 24 décembre au soir.

Aujourd’hui, c’est Clémence qui a fait le plat du jour pendant qu’on allait faire notre dose de rappel : Poprtnik, une sorte de brioche décorée avec des motifs en forme d’animaux.