Fatigue

Mercredi, je suis allée à Charlieu, pour faire les courses pour une voisine et pour nous, récupérer et envoyer des colis, passer à la médiathèque, faire 2/3 courses dans les magasins de la ville (pharmacie, magasin bio, etc.), le marché, récupérer Clémence, faire du troc à la sortie du collège avec les profs 😀
Ça a duré 2h. Deux heures à marcher ou piétiner.
Dernier magasin, la vendeuse me dit que j’ai l’air essoufflée (je suis juste au bout de ma vie là !)…
Retour à la maison, heureusement c’est mercredi, les grands sont là.
Je suis juste allée me reposer les yeux 5 minutes… et 3h après je me suis réveillée.
Clairement, va falloir du temps pour récupérer notre forme d’avant ! Heureusement que l’école de musique est fermée, d’habitude le mercredi je passe 6h sur place pendant que les uns et les autres ont cours. Je n’ose même pas imaginer mon état à poireauter dans le froid aussi longtemps.

Épingles



En vidant le sèche-linge, j’ai découvert plein d’épingles. J’ai fini par aller chercher un aimant pour toutes les attraper tout en pestant contre celui qui avait mis des épingles dans sa poche et ne les avait pas retirées en mettant son pantalon à laver.

Plus tard dans la journée, j’ai raccommodé un pantalon de Félix et découvert pourquoi il y avait autant d’épingles dans le sèche-linge… Son pantalon étant trop grand, il a fait des ourlets et pour ne pas que ça se défasse, il les a accrochés avec des épingles (et il en restait une après le lavage et le séchage).

C’était hyper ingénieux et débrouillard, quoiqu’un peu dangereux quand même. Prochaine étape, lui faire découvrir les épingles à nourrice et ensuite apprendre à faire les ourlets avec un fil et une aiguille !

9 ans

Notre boulet de canon a fêté ses 9 ans !



Elle voulait un anniversaire « c’est pas sorcier » (en ce moment, elle rêve de microscope et d’expériences en tout genre !)avec ses copines. Bon, pour les copines, c’est loupé, mais elle a quand même eu le camion… sur le gâteau !


On lui a promis de déplacer son anni à cet été, en espérant que ça se passera mieux d’ici là.




En plus léger

Juste pour vous partager une découverte sur Amazon prime, la série « Beauty and the baker ».
Comme le titre ne le laisse pas du tout deviner, la série est en hébreu. Et vraiment, c’était génial d’entendre de l’hébreu. On a un peu galéré au début, car on n’arrivait pas à mettre les sous-titres en français (juste le norvégien, du coup, on avait un peu du mal à tout saisir ;-)). Difficile de se mettre (ou remettre) dans le bain des sonorités au début, mais on s’y fait vite.
On a beaucoup ri et j’ai adoré entendre parler hébreu (et vraiment, ça me manque d’avoir fini les deux saisons), me mettre dans l’ambiance d’une famille juive.
L’inconvénient… On a du mal maintenant de parler d’une Vanessa sans voir celle de la série (qui est bien bien gratinée, il faut le reconnaître !).
Bref, si vous avez l’occasion, c’est bien sympa (et pas que parce que c’est en hébreu, même si ça joue beaucoup) !

Point santé

Avant hier, Christophe a fait un point santé post covid assez démoralisant. Normalement, il devait faire un trail hier, autant dire qu’au vu de ses résultats lors de sa reprise de la course samedi, ce n’était même pas envisageable…

À mon tour de faire un petit point. L’idée ce n’est pas de se faire plaindre, juste de donner une idée de ce que le covid donne sur des personnes en relativement bonne forme physique.
Clairement, je ne suis pas une grande sportive, mais en fin de confinement, nous avons acheté un vélo d’appartement pour garder une activité physique à la maison. Les premiers temps ont été durs, mais cet été je faisais mes 100km par semaine, avec un niveau de difficulté autour de 8 (enfin en oscillant entre 4 et 11, histoire de faire de l’entrainement cardio).
Clairement, en septembre avec mes hémorragies et mes AR à l’hôpital je n’ai rien fait et avec le covid, octobre a été lui aussi sans exercice (déjà se lever était compliqué).

J’avais déjà été alarmée en voyant la difficulté que j’avais de faire le trajet à l’école (400m), en ayant du mal à reprendre mon souffle et en toussant comme si j’avais fumé des gitanes maïs depuis toujours et en mettant 20 minutes (et en faisant des pauses) pour revenir de la poste.
Aujourd’hui, comme depuis une semaine de trajets à l’école, ça va mieux (comprendre je n’ai plus l’impression que je vais mourir en arrivant à l’école), je suis remontée sur le vélo.
J’ai tout donné et fait… 25 minutes en difficultés 2/3. Beaucoup de mal à reprendre mon souffle après (et depuis, j’ai mal aux genoux comme ce n’était pas arrivé depuis bien bien longtemps, eux aussi ont peu été utilisés depuis notre test +).

Donc voilà, il y a du mieux, j’arrive maintenant à parler au téléphone ET monter les escaliers en même temps sans avoir besoin de reprendre mon souffle pendant 5 minutes après, mais Christophe et moi n’avons pas du tout retrouvé notre capacité respiratoire d’avant…

Tout ça pour dire que c’est du sérieux et que vraiment, si tout le monde pouvait faire un effort et faire en sorte de ne pas être vecteur du virus, ce serait vraiment top. Parce que ce n’est pas de la rigolade, ce n’est pas juste une invention du gouvernement pour nous aliéner, ce n’est pas un truc juste pour nous faire accepter des vaccins, ce n’est pas juste une punition divine, et on ne se protège pas du virus avec de l’eau bénite et du sel. Bref, on arrête les bêtises (et on arrête de nous partager ce genre de stupidité), on prend ça au sérieux et on se protège (et par le même coup on protège les autres) !

Et le résultat est…

Négatif !

Clémence est encore négative. Alors soit elle a une immunité de dingue, soit elle l’a déjà eu.
On s’est posé la question de lui faire faire une sérologie pour vérifier si elle l’a déjà eu, mais visiblement, ça ne la protégera pas d’un autre test pcr et d’un confinement si elle est de nouveau cas contact.

Difficile de digérer ce résultat pour notre puce qui angoisse à l’idée de devoir refaire un pcr… On espère que les tests salivaires arriveront vite.

Les dernières nouvelles du covid

Ce matin ma période de confinement a pris fin, l’occasion d’emmener Clémence faire son 3e test pcr.
Dire que ça s’est mal passé serait un euphémisme. On espère que ce sera son dernier.

Côté maladie, nous avons eu une perte d’odorat pour certains, qui a duré de 24 à 48h. Franchement, ne plus sentir l’HE de menthe poivrée, c’est vraiment vraiment perturbant.

De mon côté j’ai eu un mal de tête vraiment violent, et c’est une migraineuse qui parle, donc c’était vraiment atroce.

Hier soir, j’ai commencé à avoir mal à la gorge. Un des symptômes, rien à voir ? C’est compliqué, on navigue un peu à vue.

Nous sommes toujours fatigués, mais vraiment, on s’en sort bien.

Nous attendons le résultat du test de Clémence, mais dans tous les cas nous avons décidé de rester confinés encore un peu. Une semaine ça semble vraiment court alors qu’avant c’était 15 jours.
On reste donc chez nous pour protéger un maximum les personnes fragiles autour de nous, comme ce sont les vacances, autant en profiter.