Télévillage

Le rêve d’Agathe et Félix était de prendre le télévillage.
Une petite nacelle suspendue à un petit fil tout riquiqui et qui suspendue au vide allait d’un village à un autre.
Bien évidemment, Clémence et moi (et Rémi) sommes restées sur le plancher des vaches pendant que les 4 autres faisaient un tour de manège…
Et même plusieurs tours, puisque la 1re fois, ils en ont profité pour aller chercher du ravitaillement et la 2e fois, c’était pour le jeu de piste (on s’était séparé en 2 groupes).

Majorité !

Le 8 juillet, nous avons fêté nos 18 ans de mariage.

Pour l’occasion, nous sommes allés au restaurant Le Petit Prince, où j’avais gagné un repas pour 2.
Le repas à 11 plats, il faut le vivre une fois. C’était bon, super bien présenté, un cadre magnifique et le concept de pré-dessert : j’adore !

Et en plus… un repas sans enfant, parrain et marraine de Rémi étaient venus les garder, et ça, c’était vraiment top !

Des nouvelles des abeilles

Cette année, nous avons un peu délaissé les abeilles et n’avons pas été au top niveau soin à leur apporter pour l’hiver. À croire que l’arrivée de Rémi nous a un peu occupés…
Résultat, on a perdu des ruches.
Nous avons donc démarré l’année avec 3 ruches (c’est bien, on voulait réduire le cheptel, par manque de temps et de nourriture, on avait d’ailleurs donné deux ruches l’an passé pour cette raison).
3 ruches, c’est bien quand on n’a pas trop de temps, mais c’était sans compter nos abeilles qui profitant de notre manque de suivi ont décidé d’essaimer.

Premier essaimage le 6 mai, qu’on a pu aller récupérer à deux (forcément, juste après qu’on ait fini de refaire le grillage pour éviter que les poules se sauvent, donc grillage bien tendu, branches coupées… quasi aucune prise… mais comme à deux on est plus fort, on a eu l’idée de les enfumer pour les faire aller sur une branche accessible en hauteur. Elles ne sont pas allées sur celle que je visais, mais c’était néanmoins parfait pour les récupérer.)
On a pu les mettre en boîte assez facilement finalement.

Deuxième essaimage pendant l’absence de Christophe, le 11 mai; alors que j’étais seule à la maison avec Rémi… trop facile !
Heureusement qu’il y a des personnes qu’on peut appeler à l’aide pour venir garder le loustic pendant qu’on part à la chasse aux abeilles !
Et comme c’est devenu ma spécialité, elles étaient une fois de plus, côté champ de blé…
Au final, une récupération assez facile et rapide.
Et le soir, c’est avec Clémence, fière comme un paon 😉 que je suis allée récupérer la ruchette pour la mettre en place chez nous.

14 février

Cette année, notre petit garçon aurait eu 14 ans.

Tellement de choses se sont passées quand j’ai eu 14 ans, que cet anniversaire a été difficile (enfin, il est difficile chaque année, mais cette année avait une saveur particulière).
Lorsque j’avais 14 ans, j’ai rencontré Christophe, prémices de notre vie actuelle.

Pierre aurait donc 14 ans et cette mise en parallèle est difficile. Une fois de plus on se rend compte de tout ce qu’il ne vivra pas, tout ce que nous ne vivrons pas avec lui.

Le 14, il a neigé : petit coucou de notre loulou pour nous aider a passer cette journée.

Pour fêter cet anniversaire, nous avons fait une photo de famille… enfin deux, difficile de rester sérieux, quelle que soit la difficulté de la journée.

Nantes, 7 ans après !

Il y a 7 ans, lors d’un passage éclair à Nantes avec à l’époque juste Théodore et Clémence, nous avions voulu aller faire un tour d’éléphant, mais celui-ci était trop fatigué et nous avions dû partir en promettant à Théodore de revenir…

Et puis Agathe est arrivée, puis Félix, un déménagement… et nous avons repoussé… mais cette année, nous avons décidé de profiter des vacances pour repartir à Nantes et cette fois-ci, Théodore a eu son tour d’éléphant !

Nous avons profité du passage là-bas pour aller à Guérande voir les marais salants, puis pour aller à l’océan (et je confirme qu’en vraie fille de la montagne, la mer, c’est pas mon truc… ça sent la marée, l’eau est salée et il y a des algues !), avons ramené du sel (ben oui, O-BLI-GÉ),  des souvenirs utiles et… Monique !


Utilisation à plein de la voiture pour emmener la tante de Christophe chez François(e) avant de rentrer chez nous. 7 dans la voiture, ça laisse peu de place pour du surplus de bagages ! On a donc profité du séjour pour apprendre à voyager léger en prévision de l’arrivée de Sixte ou Sixtine ! Ça le fera, à condition d’avoir toujours une machine à laver là où on partira en vacances 😉