27 novembre

Journée ultra chargée pour nous, où s’est enchaîné un RV orthodontiste, un forum des métiers, l’AG de l’école de musique (qui a fini à 13h), l’atelier cordes (débutant à 13h30…), le caté et la messe en famille et surtout, l’anniversaire de Christophe !

La meilleure photo avec Rémi prêt à manger les Paris-Brest !


Au milieu de tout ça, nous avons pu ouvrir la case du jour et partir en Autriche et au Liechtenstein avec comme activité de faire notre couronne de l’Avent (on a triché, on a fait ça le lendemain !)

Au menu, spaetzle au fromage « käsknöpfe » et « lebkuchen » (petits pains d’épices)

lebkuchen
käsknöpfe
La couronne date de l’an dernier, mais elle lui va tellement bien !
Couronne de Clémence
Couronne d’Agathe, Félix et Rémi

WE en yourte

Le 18 avril 2020, nous devions partir en WE en amoureux… Forcément, ce jour là, nous n’avons pas pu y aller, nous étions en plein confinement.

il a fallu trouver une autre date où notre nounou était dispo (nos nounous en fait ! Merci Maryline et Stéphane).

Après une réunion de bureau de l’école de musique, un RV orthodontiste, nous avons pu partir pour un peu plus de 24h rien que tous les deux.


WE à deux

Nous avons profité de papy et mamy pour se faire un WE à deux.
18h de tranquillité sans entendre « maman » en permanence, sans fesses à essuyer, sans repas à préparer… Le bonheur.

Et top du top, un resto avec que du fait maison et des produits locaux (si vous cherchez une adresse à Audincourt, La Brasserie du 7e art, vaut le détour) et une soirée ciné pour voir autre chose qu’un dessin animé 😉 (Kaamelott bien sûr !)

J’ai faillit me faire recaler à l’entrée du ciné. Mon QR code ne fonctionnait pas (enfin il n’arrivait pas à le biper), du coup, celui qui vérifiait m’a dit qu’il voulait juste voir que j’avais mes 2 doses de vaccin… Oui mais je n’en ai qu’une ! 1/1, car j’ai eu le covid, mais ça le perturbait un peu, donc retour vers le QR code et ouf, ça a bien noté valide on a pu y aller !


Expo dans le cinéma



Et une géocache 😉




Et un de plus !

Mardi, je décide de faire le tour des ruches entreposées un peu partout, pour récupérer des cadres de corps et de hausse, je cire les cadres manquant pour avoir ce qu’il faut pour transvaser l’essaim de la ruchette dans une ruche.

Vendredi, en allant chercher les lunettes d’Agathe, je passe à Gamm vert pour racheter de la cire, au cas où il faille cirer en urgence des cadres pour utiliser la ruchette.

Samedi, messe expliquée pour les enfants se préparant à la communion.
En revenant, je dis à Agathe et Félix qu’il va falloir faire attention, car il fait beau, que c’est un temps parfait pour un essaimage.
Retour à la maison… bien sûr, un essaim était sur un poteau !
Opération cirage de cadres en urgence (finalement, on a utiliser directement un corps de ruche)
On avait prévu un barbecue… on a commencé par allumer l’enfumoir 😉

On l’avait promis à Félix, du coup, cette fois-ci, c’est lui qui nous a accompagnés. Plus fier que lui, ce n’est pas possible !

Récupération de l’essaim (enfin une partie).
On a fait s’éloigner Félix, parce que là, Christophe a tapé sur le poteau pour faire tomber les abeilles dans le couvercle, et même si ça ne craint pas, ça peut être vraiment impressionnant quand on est à côté. Du coup, Félix avait comme mission de pomper avec l’enfumoir, pour qu’on ait une bonne fumée plus tard !
Vidage dans la ruche (il manque un cadre pour faire de la place)
Elles rentrent dans la ruche !

Nous avons donc une nouvelle ruche, la 5e !

C’est reparti pour un tour

En cette veille de retour à l’école à la maison, avec nouveauté cette année, 5 niveaux pour nous et 4 cours d’instrument en visio, voici un petit aperçu de nos dernières semaines.

En vrac :

On a fêté l’anniversaire de Pierre, qui aurait eu 17 ans cette année. C’est fou de voir comme le temps passe. C’est fou surtout de se dire que ça fait 17 ans, alors qu’il y a 17 ans, on ne savait même pas si on allait arriver à survivre à la première journée, la première semaine, le premier mois…

Nous avons testé le resto à domicile. Trop bien de pouvoir se faire un resto en famille.
D’abord le don Camillo, resto italien de Roanne, puis la belle découverte, le bistro Kalinka à Charlieu où on a pu découvrir la nourriture russe.

On a continué nos virées à la médiathèque, même si dernièrement c’était un peu compliqué puisque leur serveur a brûlé.
Les choses reviennent doucement à la normale pour eux… donc pour nous !

Théodore a eu 15 ans ! Il me dépasse 😀
Et il a pu demander comme gâteau d’anniversaire un sablé du milliardaire sans craindre de perdre une bague avec le caramel (oui c’est du vécu !)

Les poules ont eu les plumes coupées après une folle course poursuite dans le pré avec Théodore dans le rôle du rabatteur et Félix dans celui d’attrapeur ! Même les coqs ont pu être attrapés (On me dit dans l’oreillette que les filles ont aussi attrapé des poules !)

Agathe et Clémence sont passées chez le coiffeur. Maintenant Félix rêve d’avoir une coupe trop bizarre comme Agathe.


Le premier avril, nous avons décoré le portail avec des poissons en osier…

Nous avons récupéré pas mal d’osier ce qui a permis de faire un enclos en plessage pour les fraises, une structure pour les grippant et deux trois essais assez sympas.



Les cloches ont été généreuses pour Pâques (et les voisins aussi)

L’approche de ce nouveau confinement ne nous perturbe pas plus de ça. Ça fait un moment qu’on l’attendait.
Il faut dire que je ne supporte plus les gens sans masque, qui ne se lavent pas les mains et qui ne respectent pas les distances (le primeur avec le masque au milieu du nez, le boucher sans masque, la catéchiste qui entasse les enfants sur un banc alors que des bancs ont été réservés pour justement avoir l’espace qu’il faut, la personne qui fait la quête avec le masque sous le nez, les parents qui ne se lavent pas les mains en rentrant dans l’école, ceux qui attendent dehors avec le masque sous le nez, etc.)
Je ne supporte plus les gens et leur égoïsme (je suis jeune, je ne risque rien).
Autour de nous, les re-contaminations se font de plus en plus nombreuses et étant donné les séquelles de notre contamination d’octobre, nous sommes vraiment vigilants à ne pas être porteur de ce virus pour les personnes fragiles (et accessoirement ne pas l’attraper de nouveau).
Bref, c’est reparti pour refaire notre bulle. Nous ressortirons pour faire le marché (mais plus à Coutouvre puisque les vendeurs ne portent pas de masque) en sélectionnant les endroits où les gens respectent les règles et peut-être (sûrement) pour refaire le plein de livres, mais autrement, ce sera chez nous en savourant la joie d’avoir un grand terrain.

Pull moche

Vendredi après-midi, nous avons eu un message du lycée annonçant le concours de pull moche pour la semaine qui vient et plus précisément pour lundi pour le groupe de Théodore.
On n’avait absolument rien qui pouvait faire l’affaire, c’était donc l’occasion de sortir le fil et les aiguilles.

Théodore n’était pas très emballé au début par notre enthousiasme, mais finalement, il lui plaît bien, même s’il est déçu, car il va sûrement perdre le concours, car le pull est trop chouette !



Clémence espère qu’il n’ira plus à Théodore dans 15 jours et qu’elle va pouvoir le récupérer.

Christophe a mis la touche final en ajoutant des boules de Noël !

Calendrier de l’Avent

Il y a quelque temps, j’avais repéré ce calendrier. Je le trouvais complètement génial et il me faisait vraiment vraiment envie, mais en période post covid, clairement, je n’avais pas l’énergie de m’y mettre.
Et puis quand même, il est extraordinaire…


On s’est donc lancé ce WE avec Christophe pour le faire.



Nous avons donc la base (merci à la découpeuse sur qui on peut compter quoi qu’il arrive) et chaque jour de décembre jusqu’à Noël, nous partirons dans un coin du monde pour découvrir une tradition de Noël et compléter le calendrier.