Des nouvelles des abeilles

Cette année, nous avons un peu délaissé les abeilles et n’avons pas été au top niveau soin à leur apporter pour l’hiver. À croire que l’arrivée de Rémi nous a un peu occupés…
Résultat, on a perdu des ruches.
Nous avons donc démarré l’année avec 3 ruches (c’est bien, on voulait réduire le cheptel, par manque de temps et de nourriture, on avait d’ailleurs donné deux ruches l’an passé pour cette raison).
3 ruches, c’est bien quand on n’a pas trop de temps, mais c’était sans compter nos abeilles qui profitant de notre manque de suivi ont décidé d’essaimer.

Premier essaimage le 6 mai, qu’on a pu aller récupérer à deux (forcément, juste après qu’on ait fini de refaire le grillage pour éviter que les poules se sauvent, donc grillage bien tendu, branches coupées… quasi aucune prise… mais comme à deux on est plus fort, on a eu l’idée de les enfumer pour les faire aller sur une branche accessible en hauteur. Elles ne sont pas allées sur celle que je visais, mais c’était néanmoins parfait pour les récupérer.)
On a pu les mettre en boîte assez facilement finalement.

Deuxième essaimage pendant l’absence de Christophe, le 11 mai; alors que j’étais seule à la maison avec Rémi… trop facile !
Heureusement qu’il y a des personnes qu’on peut appeler à l’aide pour venir garder le loustic pendant qu’on part à la chasse aux abeilles !
Et comme c’est devenu ma spécialité, elles étaient une fois de plus, côté champ de blé…
Au final, une récupération assez facile et rapide.
Et le soir, c’est avec Clémence, fière comme un paon 😉 que je suis allée récupérer la ruchette pour la mettre en place chez nous.

14 février

Cette année, notre petit garçon aurait eu 14 ans.

Tellement de choses se sont passées quand j’ai eu 14 ans, que cet anniversaire a été difficile (enfin, il est difficile chaque année, mais cette année avait une saveur particulière).
Lorsque j’avais 14 ans, j’ai rencontré Christophe, prémices de notre vie actuelle.

Pierre aurait donc 14 ans et cette mise en parallèle est difficile. Une fois de plus on se rend compte de tout ce qu’il ne vivra pas, tout ce que nous ne vivrons pas avec lui.

Le 14, il a neigé : petit coucou de notre loulou pour nous aider a passer cette journée.

Pour fêter cet anniversaire, nous avons fait une photo de famille… enfin deux, difficile de rester sérieux, quelle que soit la difficulté de la journée.

Nantes, 7 ans après !

Il y a 7 ans, lors d’un passage éclair à Nantes avec à l’époque juste Théodore et Clémence, nous avions voulu aller faire un tour d’éléphant, mais celui-ci était trop fatigué et nous avions dû partir en promettant à Théodore de revenir…

Et puis Agathe est arrivée, puis Félix, un déménagement… et nous avons repoussé… mais cette année, nous avons décidé de profiter des vacances pour repartir à Nantes et cette fois-ci, Théodore a eu son tour d’éléphant !

Nous avons profité du passage là-bas pour aller à Guérande voir les marais salants, puis pour aller à l’océan (et je confirme qu’en vraie fille de la montagne, la mer, c’est pas mon truc… ça sent la marée, l’eau est salée et il y a des algues !), avons ramené du sel (ben oui, O-BLI-GÉ),  des souvenirs utiles et… Monique !


Utilisation à plein de la voiture pour emmener la tante de Christophe chez François(e) avant de rentrer chez nous. 7 dans la voiture, ça laisse peu de place pour du surplus de bagages ! On a donc profité du séjour pour apprendre à voyager léger en prévision de l’arrivée de Sixte ou Sixtine ! Ça le fera, à condition d’avoir toujours une machine à laver là où on partira en vacances 😉

Vacances de Pâques

Comme l’an passé, nous sommes partis dans le Lot pour les vacances de Pâques.
L’année dernière, c’était pour la communion de celle qui n’était pas encore ma filleule, cette année le prétexte a été le cadeau d’anniversaire de Christophe.
Il en rêvait depuis des années, on avait envisagé de le financer avec la prime de départ d’IBM, mais on a acheté une nouvelle maison, du coup, l’ancienne maison vendue, je me suis dit que c’était le bon moment (malgré toutes mes craintes et les peurs de Clémence).
Christophe a donc débuté le parachutisme à Cahors, pendant que moi j’étais chez nos copains (qui avaient repris l’école… c’est vraiment très nul ces zones de vacances !) avec les enfants.

Théodore a retrouvé Léna (et les disputes que seuls les vrais copains peuvent avoir sans s’en vouloir à vie ensuite), Clémence a retrouvé Naïs et les 2 petits ont eu la chance d’aller à l’école de Marion !

Et on a même profité des vacances pour que Clémence puisse avoir son cadeau de Noël… les oreilles percées !

Le bateau de pirate qui n’existera plus jamais… de cette manière en tout cas… une virée à la déchetterie a eu raison de ses éléments !

Chasse aux oeufs

Aire de jeux suite… et fin

Comme Christophe était en vacances, nous en avons profité pour avancer.

La dernière fois, nous avions laissé les choses en plan suite à la découverte d’un tuyau pile là où il fallait faire un des trous pour le béton.

Là, nous nous sommes relancés dans l’aventure. Creusage des trous sous les pieds de l’aire de jeux, sous la pluie fine avec les moutons autour… que du bonheur !

dsc01303_tampon

Le lendemain,  le dos déjà bien coincé, nous nous sommes lancés dans le béton.
Pendant ce temps, les enfants avaient comme mission de préparer le goûter (d’où Théodore venant régulièrement pour nous poser des questions)

dsc01316_tampon dsc01317_tampon dsc01318_tampon

10 jours après, à notre retour de vacances, Christophe a fixé l’aire de jeux, pour le plus grand bonheur des enfants.

dsc01384_tampon

Depuis, c’est l’éclat’ totale !
Ce soir, en passant à côté, j’ai entendu un  « -y’a un gros pirate qui arrive. -Larguez les amarres, à l’attaque ! »

 

Vacances en Savoie

Prenant comme excuse un concert où Christophe et Maryline (la marraine de Clémence) allaient, nous avons pris une semaine de vacances en Savoie.
Vacances attendues avec impatience, quasi 2 ans sans en prendre, nous en avions tous besoin !

Notre gîte se trouvait au milieu des vignes, comme un arrière-goût d’enfance pour moi 😉

Nous avons tous profité des vacances, certains pour aller à Musilac voir Muse (et être extrêmement déçus par la logistique), d’autres pour se faire une journée de Balnéo (c’était pas mal, j’avoue… j’en rêvais depuis longtemps et à part l’aspect « machine », c’était vraiment chouette), et les plus jeunes pour faire trempette dans le lac et passer les journées sur la balançoire !

dsc09220_tampon dsc09213_tampon dsc09226_tampon dsc09228_tampon

dsc09239_tampon


dsc09244_tampon

Préparation des sandwiches… C’est à la pile que ça fait qu’on voit qu’on est nombreux dans cette famille !

dsc09293_tampon dsc09294_tampon
Quelques ombres au tableau quand même, mon genou qui s’est rappelé à mon « bon » souvenir, et une guêpe qui a piqué Clémence sur la lèvre, mais à part ça, nous avions bien profité des vacances.

Deux sorties bien sympa avec les enfants à noter si vous allez par là-bas :
Le musée de l’Ours des Cavernes.
Le musée est tout petit et semble un peu minable pour les adultes, mais il est vraiment top pour les enfants, puisqu’on peut tout toucher. Tous les os ont été reproduits en résine ce qui fait qu’on peut les toucher, les faire tourner, etc.
Beaucoup de choses interactives (mon coup de coeur est la mâchoire de l’ours avec la radio des dents qui se superpose dessus pour pouvoir deviner l’âge de l’ourson) et un film en 3D qui fait que maintenant Agathe met ses lunettes de soleil pour regarder la télé 😉
Les activités à l’extérieur avec les rébus sont bien aussi.
Seul vrai bémol : l’odeur. Elle est due aux rejets de la fromagerie et est vraiment désagréable (un peu comme le lavoir à Pommiers quand il était plein d’algues)

Le repaire de Mandrin.
Là aussi, je ne suis pas persuadée que pour un adulte sérieux ce soit génial, mais pour une famille avec enfants, c’est top. il y a tout un parcours pour rejoindre la troupe de Mandrin, on monte même à cheval… bref, top !
Et à la fin on récupère une carte aux trésors à remplir dans les environs avec à la clef un trésor à aller récupérer au musée (nous avons eu la première partie du trésor, pour la suite, il faudra revenir !)

dsc09298_tampon dsc09299_tampon dsc09300_tampon dsc09305_tampon dsc09306_tampon dsc09307_tampon

Dans les choses vraiment sympa à faire, nous avons découvert le géocaching et c’est vraiment extra ! Le but ? À partir des coordonnées GPS, trouver une cache !  Une fois trouvé, on laisse son nom sur le petit carnet et un souvenir de son passage si on le souhaite.
Les plus grands en ont trouvé pas mal avec leur papa, donc celle de Roméo le Crapaud qui parait-il, est pas mal !
Nous avons ainsi découvert la chapelle de Notre Dame de la route qui est malheureusement en piteux état, mais qui a des gargouilles en forme de dragon et un vitrail de toute beauté.

Pendant notre séjour, nous avons découvert 8 caches, manqués 2 (une qui a dû être déplacé pour travaux et l’autre… mystère) ainsi qu’une 9e sur une aire d’autoroute…
Quand on dit qu’on est fan de cette chasse au trésor…

dsc09232_tampon

dsc09234_tampon

dsc09245_tampon dsc09250_tampon dsc09255_tampon dsc09267_tampon dsc09271_tampon dsc09279_tampon dsc09283_tampon dsc09286_tampon

Retour à la maison où nous attendions la naissance de nos poussins… qui ne vient pas…
Deuxième essai en cours,, avec des oeufs de Marans cette fois-ci !