Chiffres romains

-maman, pourquoi tu as écris 12 XII 12?

-C’est pas X un un, c’est douze en chiffres romains, pour dire décembre, le douzième mois.

-ah, mais je savais pas que tu connaissais les chiffres romains (ta mère est inculte c’est bien connu), parce qu’avant c’était la Gaule et pas les Romains ici (et là, je me sens vieille, mais vieille…)

Anniversaire

Ça y est, j’ai l’âge de mon département !

Pour mon anniversaire, j’avais demandé un trianon, mais Christophe ne bossant plus à côté de Carrefour, c’était plus compliqué à trouver.
Heureusement, j’ai trouvé une recette sympa qu’on avait déjà testé pour l’anniversaire d’Agathe !

21 bougies, car trop compliqué d’en mettre plus
L’alliance de la photo classique et de la photo grimace 😀

WE en yourte

Le 18 avril 2020, nous devions partir en WE en amoureux… Forcément, ce jour là, nous n’avons pas pu y aller, nous étions en plein confinement.

il a fallu trouver une autre date où notre nounou était dispo (nos nounous en fait ! Merci Maryline et Stéphane).

Après une réunion de bureau de l’école de musique, un RV orthodontiste, nous avons pu partir pour un peu plus de 24h rien que tous les deux.


Fatigue maternelle

La fin de l’année scolaire avait été compliquée, les vacances épuisantes et non reposantes et la rentrée, ben c’est la rentrée…
Plusieurs mois que j’étais fatiguée du manque permanent de reconnaissance du travail effectué à la maison, de devoir chaque jour gérer les repas et d’avoir des enfants qui disent « j’aime pas » sans même goûter, de devoir faire des lessives en urgence, car « j’ai pas mes vêtements pour le sport » juste parce que personne ne s’est posé la question de gérer les lessives, d’avoir des ados enfermés dans leurs grottes qui ne viennent que pour les repas et ne participent plus à la vie de la famille, etc.

La gestion des enfants pas bien, des devoirs, des AR à droite à gauche, parce qu’il y a des choses qui ont été oubliées, des RV médicaux à prendre pour avant hier, les mercredis dehors toute la journée pour la musique, etc.
En clair, un gros gros ras-le-bol et une fatigue énorme.

Un dimanche soir, le coup de grâce, en allant dans la chambre des petits, j’ai découvert les vêtements propres et pliés, sous un pied de lit.
Ce soir là, j’ai décidé de faire la grève totale. Plus de lessives, plus de ménage, plus de repas.
Un peu dur pour Félix le lundi midi quand il a dû préparer le repas pour Rémi et lui en rentrant de l’école…
Bizarrement, mon travail invisible a fini par se voir puisque plus rien n’était fait, mais j’avais bien prévu de ne rien faire tant que je n’aurai pas eu d’excuses de la part des enfants et une vraie prise de conscience que je n’étais pas leur esclave.

Le mercredi soir, après 7h à Charlieu, retour à la maison pour enfin me poser et là, Christophe m’attendait sur le perron avec une valise à la main.
Il m’avait réservé une chambre d’hôte avec le repas du soir pour que je puisse me reposer.
J’ai donc passé quelques heures seule, j’ai pu finir mon livre et prendre le repas avec des adultes sans avoir d’enfants pour nous interrompre.
C’était reposant !

Et en plus, l’établissement est rempli de livres 😀
J’ai même trouvé « Le rouge et le noir », le livre qui a pourri les vacances de Théodore (et que je ne suis jamais arrivée à finir).

Depuis, il y a un léger mieux. Ce n’est pas encore parfait, mais le risque de grève totale est là, si les choses ne s’améliorent pas, et maintenant, ils savent que je suis capable de le faire !

Plasma

Il y a environ 20 ans, j’ai voulu aller donner mon plasma.
Super accueil, car une nouvelle donneuse arrivait, remarque sur le fait que j’avais un très joli plasma (seule une infirmière de l’EFS peut faire un tel compliment ;-)) et puis galère, impossible de finir, veine merdique, papillon devant les yeux et on m’a dit de ne pas revenir et de rester au sang total.

Lors de mon dernier don de sang, courrier de l’EFS (d’habitude, je reçois ces courriers pour me dire que je suis anémiée) me disant que mon sang était de bonne qualité, avec un taux d’anticorps hépatite B élevé et que ce serait vraiment sympa si je pouvais donner mon plasma pour les grands brûlés et les prémas.

N’écoutant que mon courage (et flippant un max quand même), j’ai pris RV (en prévoyant un chauffeur au cas où je tombe dans les pommes !) pour faire un don.
Le médecin a demandé que ne soit prélevé qu’une petite poche pour éviter les soucis, le processus du don a été modifié en 20 ans et… tout s’est bien passé (par contre, le livre papier ce n’est pas une bonne idée, on ne peut pas tourner les pages. La liseuse est tip top pour ça !).
Je suis donc prête à y retourner, pas tous les 15 jours (je pense que mes veines ne supporteront pas le choc), mais de temps en temps ce sera possible (et puis 1h de tranquillité et de lecture, ça ne se refuse pas !)

Par contre… ce n’est toujours pas pour la qualité gastronomique du repas post don que tu y vas…


On peut admirer au passage mes nouvelles lunettes que je ne porte pas sur le nez à cause de la buée (d’où l’intérêt de les avoir, on est bien d’accord ;-))


Oui, j’avoue, je suis super fière d’avoir réussi à remplir ma poche avec comme seul souci quelques fourmis dans les doigts sur la fin !

WE à deux

Nous avons profité de papy et mamy pour se faire un WE à deux.
18h de tranquillité sans entendre « maman » en permanence, sans fesses à essuyer, sans repas à préparer… Le bonheur.

Et top du top, un resto avec que du fait maison et des produits locaux (si vous cherchez une adresse à Audincourt, La Brasserie du 7e art, vaut le détour) et une soirée ciné pour voir autre chose qu’un dessin animé 😉 (Kaamelott bien sûr !)

J’ai faillit me faire recaler à l’entrée du ciné. Mon QR code ne fonctionnait pas (enfin il n’arrivait pas à le biper), du coup, celui qui vérifiait m’a dit qu’il voulait juste voir que j’avais mes 2 doses de vaccin… Oui mais je n’en ai qu’une ! 1/1, car j’ai eu le covid, mais ça le perturbait un peu, donc retour vers le QR code et ouf, ça a bien noté valide on a pu y aller !


Expo dans le cinéma



Et une géocache 😉




Savons

Pas de création de savon pendant les vacances (mais ça n’empêche pas de chercher de nouvelles idées et de calculer les formules pour être prête pour la rentrée !), la manipulation de produit chimique avec les enfants dans les pattes, ce n’est absolument pas envisageable !
Par contre, l’étiquetage de ce qui est sec, ça c’est faisable ! Il reste encore plusieurs plateaux à faire, mais j’ai déjà un bon panel pour renouveler notre stock !





Jeu de piste dans Charlieu

Entre un passage à la médiathèque, un RV dentiste et une virée au resto, petit jeu pour trouver les numéros à inscrire sur le document de la « chasse au trésor ».

En ce moment, dans Charlieu, des costumes de scène sont exposés dans les vitrines des commerces inoccupés



et à la médiathèque,



et des statues se trouvent dans le centre ville (j’ai eu du mal à comprendre quand Clémence m’a dit qu’il y avait des statues colorées qui étaient noires (ma question à la base, portait sur la matière, mais la réponse colorées et noires, ce n’était pas possible, pour moi c’était soit colorées, soit noires… et bien si en fait, je n’avais juste pas la bonne vision de la chose !).




Et depuis le 1er juillet, il y a aussi des photos de costumes et un dépliant est à retirer à l’office du tourisme pour chercher les photos en faisant le tour des vitrines et ainsi trouver le numéro à inscrire à côté !




Les nouvelles de la semaine

Félix a enfin sa coupe trop bizarre.
Il est plus que ravi.

Némo a une nouvelle maman !
Prête pour l’éclosion des nouveaux oeufs !


Aujourd’hui, j’ai pu redonner mon sang ! Un autre effet de l’opération. Mon taux d’hémoglobine était carrément bon, je n’ai donc pas été recalée.
Petite victoire et surtout, un retour à la vie normale !

Et un de plus !

Mardi, je décide de faire le tour des ruches entreposées un peu partout, pour récupérer des cadres de corps et de hausse, je cire les cadres manquant pour avoir ce qu’il faut pour transvaser l’essaim de la ruchette dans une ruche.

Vendredi, en allant chercher les lunettes d’Agathe, je passe à Gamm vert pour racheter de la cire, au cas où il faille cirer en urgence des cadres pour utiliser la ruchette.

Samedi, messe expliquée pour les enfants se préparant à la communion.
En revenant, je dis à Agathe et Félix qu’il va falloir faire attention, car il fait beau, que c’est un temps parfait pour un essaimage.
Retour à la maison… bien sûr, un essaim était sur un poteau !
Opération cirage de cadres en urgence (finalement, on a utiliser directement un corps de ruche)
On avait prévu un barbecue… on a commencé par allumer l’enfumoir 😉

On l’avait promis à Félix, du coup, cette fois-ci, c’est lui qui nous a accompagnés. Plus fier que lui, ce n’est pas possible !

Récupération de l’essaim (enfin une partie).
On a fait s’éloigner Félix, parce que là, Christophe a tapé sur le poteau pour faire tomber les abeilles dans le couvercle, et même si ça ne craint pas, ça peut être vraiment impressionnant quand on est à côté. Du coup, Félix avait comme mission de pomper avec l’enfumoir, pour qu’on ait une bonne fumée plus tard !
Vidage dans la ruche (il manque un cadre pour faire de la place)
Elles rentrent dans la ruche !

Nous avons donc une nouvelle ruche, la 5e !