Clémence a elle aussi brillamment échoué au test COVID.
J’ai passé la journée a essayer de joindre la CPAM, puis le collège pour qu’elle puisse retourner en cours lundi.

Mais ça c’était avant…

Avant que l’hôpital m’appelle pour me dire que le test PCR que j’avais passé le matin était positif.

Opération annulée, confinement familial.

J’attends l’appel de l’ARS pour avoir la marche à suivre.

Les nouvelles du moment

Théodore est confiné depuis ce WE. Nous avons eu un appel du proviseur samedi après midi (j’avoue, ne reconnaissant pas le numéro, je n’ai pas décroché. Faut arrêter de m’appeler sur le portable si on n’est pas identifié… du coup, c’est Christophe qui a eu l’appel juste derrière), nous annonçant qu’il était cas contact et devait être confiné.
Il a passé son test PCR mardi après-midi et depuis on attend les résultats, demain après-midi au mieux.
Bien sûr, notre grand qui maintenant a des copains a des copains confinés !
Avant il n’avait pas d’amis et tout allait bien, maintenant, il en a et est cas contact… On en rigole, c’est quand même très fort. Ils ont donc leur groupe de discussion des confinés en attendant de pouvoir retourner au lycée.

Les autres continuent leur scolarité en attendant le résultat du test de Théodore. On limite quand même un max, au cas où.

Côté musique, mes oreilles sont en train de mourir… En plus de débuter le cornet avec un enthousiasme qui fait plaisir à son prof (et un peu moins à maman en fin de journée, après les devoirs et quand je n’aspire plus qu’à du calme et de la sérénité…), Félix grâce au partenariat avec le conservatoire à l’école, débute… l’alto. Heureusement, il n’a pas encore ramené l’instrument, mais je me prépare…
Son prof de cornet est ravi de ses progrès et il m’a dit aujourd’hui qu’il était content d’avoir un élève avec autant de vocabulaire et qui savait ce qu’il voulait et qui le disait (j’ai failli lui dire « et qui vous saoule ? »). Pour l’avoir vu au premier cours, il est capable de souffler dans son cornet et de parler en même temps (ceci dit, un jour, pendant qu’il se faisait soigner une carie, il est arrivé à faire l’article à la dentiste au point qu’à la fin elle est venue me dire qu’elle allait se renseigner sur « les aventuriers du rail », parce que ça avait l’air vraiment bien)

Agathe avance bien et vite en guitare. Le prof apprécie qu’elle sache déjà lire une partition (l’avantage d’avoir déjà deux ans d’instrument derrière elle).

Clémence… on ne sait pas 😀 Il faudra quand même que j’arrive à voir la prof un de ces quatre pour savoir ce que ça donne. En tout cas, elle apprécie toujours son instrument et prend plaisir à en faire.

Et Théodore et son violon… Il progresse carrément bien et trouve que c’est plus facile que l’alto puisque plus petit et donc plus facile à positionner les doigts. Sa prof est vraiment extra et ça, ça change vraiment tout. Il a eu son cours en visio aujourd’hui… forcément !

Concernant Rémi, impossible de savoir ce qu’il fait à l’école si ce n’est qu’il a « joué dehors »… ça nous change de Clémence qui ne nous racontait uniquement qu’elle avait fait pipi puis d’un ton désespéré « on a ENCORE joué ».
Heureusement, on a son cahier tous les WE pour avoir une petite idée de la chose.

Côté parents, un petit tour aux urgences et une opération programmée pour moi… L’endométriose refait des siennes et il faut passer au niveau au-dessus pour la combattre.

Christophe lui continue de vivre dans sa grotte, pardon de télétravailler sans voir personne ou presque, au point que c’est ma voiture qui doit faire le plus de km par semaine. Le truc improbable.

Et pour finir ce petit tour des nouvelles, les poules et les moutons vont bien et nous croulons sous les pommes (on en donne autour de nous, mais il en reste encore une quantité délirante sur l’arbre).

Rempaillage

Félix étant passé à travers une chaise (Ah bon ? Vous m’avez dit de ne pas monter dessus ?), il a fallu réfléchir à comment la réparer.

Après des recherches sur internet sur le rempaillage de chaise, avoir commencé à chercher où trouver des cordes d’escalade bonnes à jeter (d’ailleurs si vous avez un bon plan pour en trouver, pensez à moi), j’ai découvert la technique de rempaillage avec du tissu.
Donc acte.
Pour ceux qui voudraient se lancer, l’idée c’est de couper des languettes de tissu de 10 cm et les plier comme un biais, puis replier en deux. Ensuite on torsade et on tend bien tout en entrelaçant.
Là, j’ai utilisé un drap-housse et l’équivalent d’1/2 en plus d’un autre tissu.



Vacances

Après beaucoup de réflexions, nous avons décidé de partir en vacances. Il a fallu qu’on trouve un lieu où on était quasi surs de ne pas être dans la foule et où on avait assez de place pour ne pas se marcher sur les pieds ; qu’on réfléchisse au nombre de masques à avoir pour ne pas avoir à faire de lessives, bref une organisation un peu particulière cette année.


Au final, nous sommes retournés à Peisey, là où nous étions il y a 2 ans. Nous connaissions la résidence et sommes donc partis confiants.

Direction la Savoie pour une semaine de beau temps (et une pluie battante pour rentrer).

Sur la route, nous sommes passés à St Clément pour rendre visite à mamIrène à la maison de retraite.
Suite à la récolte de miel, nous avons vu qu’on avait mis des sections (là on sent bien qu’on n’a pas été très assidus puisqu’on ne se souvenait pas qu’il y en avait…) et comme c’est un de ses pêchés mignons, on était OBLIGÉ de passer la voir !
Bien sûr, on y est allé comme des fleurs sans se douter qu’il y avait des horaires de visite. Coup de bol, on était pile dans ceux autorisés ! (Après, il a fallu voir si on pouvait rentrer à 7, puis préciser qu’il y avait 5 enfants dans les 7… Mais bon, tous masqués, nous avons pu la voir !)

Nous avons fini par arriver dans notre logement, un peu tard mais bien content d’avoir égayé la journée de notre ancienne voisine.

La semaine a été bien remplie et nous avons pu nous changer les idées.

En plus de la recherche des géocaches (tout le monde en a trouvé une et il faut reconnaître que sur ce parcours, elles étaient vraiment chouettes), nous avons participé au jeu de piste et au rallye photo ce qui nous a permis de gagner plein de fraises tagada !








Nos ados qui se téléphonent pendant le pique-nique…





Cette semaine-là, les animations portaient sur l’astronomie et on en a bien bien profité. À part l’observation des étoiles (il faisait froid et les enfants étaient crevés… donc chiants… on s’est épargné des crises en mettant tout le monde au lit !) nous avons été de tous les rendez-vous.

-Observation du soleil





-Planetarium


-Masques de réalité virtuelle pour une balade dans le système solaire et création de fusées à eaux avec les 3 plus jeunes pendant que les grands étaient en rando avec Christophe.



Agathe a explosé le record de distance, au point qu’on a dû aller chercher sa fusée en dehors du terrain de basket, planté dans un arbuste en contrebas de la route.
Félix a fait très fort aussi en faisant passer sa fusée à travers les mailles du grillage entourant le terrain
Et Rémi a tiré sa fusée comme les grands. Au début il hésitait et puis les deux fois suivantes, il ne s’est pas fait prier !







-Les grands ont pu randonner avec Christophe et voir des marmottes (et manger une crêpes au chocolat… Celui des marmottes ?)



Nous avons profité de la piscine, même si comme elle était limitée à 10 personnes à la fois, c’était un peu compliqué pour y aller tous ! On a donc fait des aller-retour pour aller vérifier le nombre de personnes dans l’eau et trouver le créneau disponible.
Ça a été le bonheur des vacances de Félix !


Christophe lui a trouvé un autre moyen de s’envoyer en l’air. Forcément, il faut bien compenser la saison de parachute qui n’a pas pu avoir lieu.
En regardant bien, on voit un peu de couleur : c’est le parapente


Nous avons aussi vu le meilleur panneau pour expliquer la distance à respecter entre deux personnes. Avec un bouc, sûr que la distance serait bien plus importante !


De retour à la maison, il a fallu boucler la boucle et la première lessive a été… les masques !


Bientôt les vacances

Les vacances approchent et avec elles la fin de cette année un peu spéciale.
Je pense que tous, profs et élèves (et parents en fait aussi) vont apprécier (et pas que pour ne plus avoir à porter de masques) !
Et à la prochaine rentrée, nous aurons des enfants de la maternelle au lycée !

Dans les nouvelles du moment, Clémence a réussi son examen de FM et Théodore son examen d’alto. Deux bonnes choses de faites et de quoi passer des vacances sereines sans penser à la session de rattrapage !
Agathe a eu son dernier cours de flûte et Théodore son dernier cours d’alto. En route pour de nouvelles aventures musicales à la rentrée !

Clémence a fêté ses 11 ans en retournant au collège 😀
Si elle avait cru un jour fêter son anniversaire pour la rentrée… 😉

Pour ma part, j’ai testé « je fête mon anniversaire en été ». Franchement, c’est sympa ! J’adore mon quarantième anniversaire qui dure un an.
Au programme, encore des livres (comme c’est bizarre), arrivés par la poste ou donnés en main propre, mais avec en bonus une virée au théâtre pour voir la pièce « Le Porteur d’histoire » du livre cadeau. Franchement, c’était génialissime. J’avais oublié à quel point j’aimais aller au théâtre !
Alors c’est sur, aller au théâtre en ce moment, c’est un peu particulier. On se retrouve avec un masque pour aller jusqu’à nos places et repartir (mais on le retire une fois installé), avec des fauteuils vides entre les groupes et surtout on se fait appeler « HÉROS » et ça, ça n’a pas de prix.
Chouette moment entre filles avec deux des marraines des enfants (en plus, on a refait un moment entre filles le lendemain au hammam. De quoi refaire le plein !).

Théodore est inscrit au lycée. Un peu panique à bord cette inscription entre l’avis d’affectation arrivé en retard (on ne se faisait pas de souci, on voulait le lycée de secteur, mais on en avait besoin pour la suite des démarches) et l’info la veille (et sans l’avis du coup) des jours de dépôt du dossier d’inscription… Mais on y est arrivé ! J’ai même la liste des fournitures scolaires. Par contre, pas de date de rentrée. La personne en face, un peu (beaucoup) blasée me disant qu’elle espérait ne pas connaître la date 3 jours avant (ça sent le vécu quand même)… À suivre donc !

Côté basse-cour, les poussins ont tous bien grandi et pour l’instant ils sont toujours là, même si Félix nous a dit avoir aperçu un renard (ce qui n’aurait rien d’étonnant, il y en a dans le pré d’à côté).

Les enfants ayant vraiment leurs anniversaires en été se préparent à le fêter avec les copains. Ils attendent avec impatience ce moment. Passer du temps avec des copains, c’est vraiment quelque chose qui leur a manqué.

Recel

C’est quand même une période bizarre où les enfants planquent des dessins sous leurs vêtements pour les ramener de l’école (de manière totalement illégale) chez eux…

Petit délinquant voulant faire du recel de dessin !

Sélection 2019 de livres

Comme l’an passé, voici la liste des livres avec lesquels j’ai passé de très bons moments en 2019.

Sans compter les livres pour enfants, j’ai lu 88 livres papier et 84 électroniques.
On sent la maman qui a un enfant qui ne dort pas la nuit…
Du coup, faisant contre mauvaise fortune bon coeur, quitte à ne pas dormir, j’ai pas mal lu et découvert des pépites. Des livres qui m’ont fait rire, pleurer, réfléchir…
Voici ma petite sélection si vous cherchez des idées :

Vieux, râleur et suicidaire, la vie selon Ove
Fréderik Backman
Un petit bijou découvert grâce à ma soeur Anne. Malgré le titre, un chouette moment passé avec ce vieux bonhomme ronchon qui essaie de se suicider.

Le cercle littéraire des amateurs des éplucheurs de patates
Mary Ann Shaffes et Annie Barrows
Un moment que je voulais le lire, mais que je ne le trouvais pas à la bibli.
L’histoire se passe dans l’après guerre. Une écrivaine cherche un sujet pour son prochain livre et commence un échange épistolaire avec un habitant de l’île de Guernesey, membre du fameux cercle littéraire des amateurs d’éplucheurs de patates.

La librairie des coeurs cabossée
Katarina Bivald
Encore une histoire sur fond de livres.
J’en suis sortie avec une liste longue comme le bras de livres à lire !

Quelques mots dans la marge
Isabelle Rowan
Encore une histoire de librairie… mais pas que.
Je viens de découvrir qu’il y avait un t.2 😀

La vie rêvée des chaussettes orphelines
Marie Vareille
Le titre à lui seul était prometteur, l’histoire vaut le coup d’être lue.

La mariée de Ceylan
Dinah Jefferies
Sur fond de plantation de thé, le déracinement d’une anglaise débarquant à Ceylan et tous les problèmes de racisme en découlant.

La vallée des oranges
Béatrice Courtot
Un livre qui sent bon les spécialités majorquines 😀
Pâtisserie, orangeraie et recherche sur la vie de sa grand-mère dont elle découvre tout un pan qu’elle ignorait !

La cueilleuse de thé
Jeanne-Marie Sauvage-Avit
La vie de Shemlaheila, cueilleuse de thé à Ceylan qui décide de s’échapper de sa condition.

La tresse
Laetitia Colombani
Là aussi, j’ai mis un moment avant de pouvoir l’avoir entre les mains.
Clémence a eu la version enfant qui ne raconte que l’histoire de deux Indiennes, des intouchables : Smita et sa fille.
La version adulte tresse ensemble les histoires de Smita l’Indienne, Sarah, canadienne et Giulia, italienne.

La passe-miroir
Christelle Dabos
Grosse déception avec la fin du 4e attendu avec impatience… Mais autrement on plonge dans l’histoire dès qu’on ouvre les livres.

Les petits papiers
Gabrielle Desabers
L’histoire des bébés volés sous l’Espagne franquiste.

Sous le même ciel
Erika Boyer
Interdiction donnée par l’autrice de raconter l’histoire. Sachez juste que j’ai beaucoup pleuré et que le livre est un petit bijou.
D’ailleurs, j’ai ensuite lu quasi tous les livres de l’auteur…

Juste puni
Anaïs
Là aussi, livre difficile… On a envie de légèreté après l’avoir fini !

Tout est une question de choix
2 tomes
Ness Ivanek

Vincent, 18 rentre à l’université et doit essayer de découvrir qui il est entre les attentes de ses parents, ses envies, ses peurs, ses désirs.

Sous un ciel écarlate
Mark Sullivan
L’histoire de Pino Lella, pendant la 2e guerre mondiale.

Le crocus jaune
Laila Ibrahim
L’histoire d’une héritière de plantation de tabac et de sa « nounou » juste avant la guerre de Sécession.
Le 2e tome vient de sortir.

Les Sept Soeurs
Lucinda Riley
Pour l’instant 6 tomes. Chaque tome raconte l’histoire d’une soeur.
Les 7 soeurs ont été adoptées et à la mort de leur père elles découvrent des indices pour partir à la recherche de leur origine.
Les livres sont tellement bien, que j’ai lu quasi tout ce que l’autrice avait écrit.

La série Agatha Raisin
M.C. Beaton
Ce n’est pas de la grande littérature, mais ça se lit bien.
J’ai détesté la série qui passe à la télé. Je n’en ai vu que 2 et ça m’a vite gonflé.
L’autrice est morte en début d’année… Je devrais donc bientôt avoir fini la série…

Côté enfants/ado :

On n’a rien vu venir
Collectif (roman à 7 voix)
Pour les 10 ans et plus.
À travers le regard de 7 familles on découvre l’arrivée au pouvoir du « Partie de la Liberté » qui n’a de liberté que le nom.
Vraiment un livre à mettre en toutes les mains.

Théo chasseur de baignoire en Laponie
Pascal Prévot
(pour les 9-12 ans)
Complètement déjanté ! J’adore !

Frozen
Melissa de la cruz et Michael Johnston
(ado)
Trilogie
Rien à voir avec la reine des neiges, même si le monde entier est gelé.
Dystopie (mais tout va bien, il y a des « dragons » ;-))

Les autodafeurs
Marine Carteron
(ado)
Trilogie
Très belle découverte de l’année, même si le titre et la couverture ne donnent pas du tout envie d’ouvrir le bouquin…
Auguste est un ado qui se pose 20000 questions et Césarine, sa petite soeur est artiste (autiste).
Lui découvre qu’il fait partie des Gardiens, qui doivent défendre les livres et qu’ils sont en lutte contre les autodafeurs.
C’est plein d’humour.
J’adore Césarine !

Moana
Silène Edgar
(ado)
Trilogie
L’histoire se passe dans un monde post apocalypse. Tout est recouvert de glace, même la Polynésie où vit Moana.
Pour se nourrir, ils comptent sur le ravitaillement du gouvernement puisque rien ne pousse.
Les provisions sont calculées en fonction du nombre d’enfant, de personnes en age de procréer.
Les jeunes sont mariés très jeunes pour faire des enfants très tôt.
Les vieux à partir d’un certain âge sont récupéré par le gouvernement et emmené au siège et on ne les revoit plus (pour faire quoi ?)
La GM de Moana est cachée par sa famille.
Moana et sa GM décident de partir, et d’essayer de rejoindre la Corse, avec le village natal de son GP. Là, Moana découvre un lieu où ils font pousser des choses dans des
serres géantes sans que le gouvernement soit au courant.

La magie de Paris
Olivier Gay
(ado)
trilogie
Des mages, des démons, des combats à l’épée… et les infos sur l’auteur à lire livre après livre 😀




40 ans

1979-2019 🎂

Cette année, je vais avoir 40 ans. Beaucoup souhaitent savoir ce que j’ai prévu pour célébrer dignement cette arrivée chez les quadra !
Aucune grosse fête de prévu et aucun besoin/envie d’un gros cadeau… mais par contre, j’aimerai vraiment beaucoup 2 choses qui me correspondent totalement :

La première : 📖
Que tous ceux qui le souhaitent m’offrent un livre et un marque-page.
Un livre qui vous a ému, fait rire, réfléchir, grandir… Un livre vous ayant appartenu, un livre d’occasion, un vieux livre sentant le papier vieilli ou un livre neuf sentant l’encre fraîche, un ebook, un livre manuscrit…. Pas de contrainte de forme ou de fond (j’aime autant les BD que les manuels pratiques en passant par les albums jeunesse, les romans en tout genre, etc. Je fais juste un blocage sur les méthodes pour apprendre l’anglais :-D), si ce n’est que ce livre ait été choisi et représente quelque chose pour vous.

La deuxième :
Que tous ceux qui le peuvent/souhaitent m’apportent en main propre le cadeau, l’occasion de m’expliquer le choix de l’ouvrage et de partager un moment ensemble.
Et comme 40 ans, ce n’est pas qu’un jour, mais une année entière… vous avez du 16 décembre 2019 au 15 décembre 2020 pour m’apporter ce livre et qu’on puisse partager un moment ensemble.
Je sais que pour certains, la distance est trop importante pour que ce soit réalisable, mais pour les autres, si le coeur vous en dit, l’apporter en main propre serait vraiment super.

Autour de Noël je serais à Doubs, le reste du temps, il faudra venir dans la Loire pour me trouver !

Pour les plus joueurs… En cas de doublon, le gage sera de me préparer un repas… à partager ensemble bien sûr !