Rémi

Lundi 9 octobre, je suis rentrée à l’hôpital pour être déclenchée.
C’était prévu depuis plusieurs mois après discussion (rapide) avec la gynéco qui me suivait. Comme pour les autres, une naissance avant le terme de la naissance de Pierre a été proposée.
Comme d’habitude, on savait que le déclenchement était prévu le 9 mais on savait aussi qu’en fonction du monde en salle de naissance, ça pouvait être décalé et surtout, on savait bien qu’un déclenchement, ça ne fonctionnait pas toujours (on l’avait vécu pour Agathe et Félix avec 2 déclenchements à chaque fois).
Lundi, donc, à 8h, j’étais à l’hôpital en salle de naissance pour la pause du 1er déclenchement. Le reste de la journée s’est passé dans la chambre à attendre que les choses se mettent en route… ce qui n’est pas arrivé !
Mardi, comme rien ne s’était passé, retour en salle de naissance pour le 2e déclenchement, puis retour dans la chambre à attendre que quelque chose se passe…
Mercredi, toujours rien… retour en salle de naissance et après discussion entre la sage-femme et le gynéco de garde, décision de passer à la perf’ d’ocytocine pour le 3e déclenchement.

Cette fois-ci, ça a fonctionné !
Au changement d’équipe, nous avons eu la joie d’avoir une jeune sage-femme qui a vraiment pris le temps d’être à notre écoute et nous a expliqué les différentes manips’ qu’elle faisait (augmentation ou diminution de la vitesse de la perf’, potion magique et autres trucs), a proposé des draps chauds et des bacs de glace pour essayer de diminuer les douleurs et surtout a vraiment été présente pour nous accompagner, même quand les choses sont devenues critiques.

La fin de l’accouchement a été tendu, avec un rythme cardiaque foetal qui diminuait beaucoup,  une interne appelée pour faire une écho pour voir la position de la tête (en O.S pour les initiés), les gynécos appelés pour se préparer pour le bloc (la césarienne s’est jouée à quelques minutes), une position testée pendant la contraction pour faire se tourner le petit bout et un petit garçon qui est né en quelques minutes une fois que la tête a été mise dans le bon axe (et donc le bloc annulé… ouf !).

Rémi est né à 1h11, jeudi 12 octobre.

Et ensuite, on a découvert la notion de « sortie précoce » à l’hôpital de Roanne…
Alors qu’à Villefranche on était sorti à J1 pour les deux derniers, là, c’était au mieux J2 et au final, ça a été J3…
On s’est fait enguirlander parce qu’à J2 on a osé sortir dehors pour prendre l’air (en laissant un mot avec notre numéro de téléphone s’ils avaient besoin de nous joindre) et que ça ne se fait pas (bienvenue en prison !).
Quand j’ai parlé de sortie contre avis médical, j’ai été menacée d’hospitalisation d’office du bébé (alors que tout était prévu pour le suivi à la maison et à l’hôpital pour les visites obligatoires… tout ce qui changeait c’était que je ne dormais pas sur place et que je coûtais moins cher à la sécu…).
Bref, franchement une mauvaise expérience…

Par contre, le service de néonat’ est topissime.
Nous avons eu droit à une hospi de 24h pour 3 séances de 3h de photothérapie pour cause de jaunisse. Là, les soignants sont adorables et vraiment prévenants que ce soit avec les bébés ou avec les parents (ils m’ont dégotté une chemise d’hôpital pour la nuit (parce que je n’avais pas prévu qu’on resterait dormir et sont venus voir si j’avais pu me débrouiller pour trouver de quoi manger).

Depuis une semaine nous sommes définitivement à la maison et tout semble plus facile. Les nuits même si elles ne sont pas parfaites sont quand même plus reposantes qu’à l’hôpital et surtout nous sommes tous ensemble !

Nous découvrons les regards interloqués quand à la question « c’est votre 1er » on répond « non, le 6e » 😀 et les interrogations concernant le 4e prénom de Rémi (Rémi, Pierre, Antoine, Sixte).

La vie est belle !

Prénom #4

Tisane gourmande

 

Réponse :
Tisane : Mélisse (Mélissa)

Gourmande (un café/thé/tisane gourmande est une boisson accompagnée de dessert. Dans le dessin animé de Rémi sans famille, la chanson dit « et je me balade, avec tous mes amis »… il est donc aussi accompagné)

Prénom #2

Même si « Sixtine » aura le nom d’un prophète, il n’y a pas de sainte portant ce prénom.

« Sixte » aura un prénom avec point commun avec son parrain (Antoine) et avec le parrain de Pierre et Félix (Martin).

Réponse

Sixtine : Mélissa, Issa en arabe c’est Jésus (qui est un prophète de l’islam). Saint Mélèce existe, mais la variante Mélissa ne se rapporte pas à une sainte.

Sixte : Antoine, le parrain, habite à St Rémy. St Rémi et Modeste sont des martyres morts en Chine… et Martin est chinois.

Prénom

Vous l’avez demandé, le voici (sous entendu, les prénoms sont choisis !) : le jeu des prénoms !

L’indice n°1 est un indice animalier :

Insecte ou rongeur

 

Réponse :

insecte : Abeille (Mélissa Nymphe qui récolte le miel)

rongeur : Rat (Rémi dans Ratatouille)

Liste de naissance

L’échéance approche, l’occasion pour une fois de faire une liste de naissance (oui, il aura fallu attendre le 6e pour le faire !).

Nous aimerions que Sixt(in)e ait une couverture aux 100 voeux. J’ai reçu la mienne pour mon anniversaire (il reste d’ailleurs encore des carrés qui cherchent à être adoptés).

Le principe est simple, il faut envoyer un carré de tissu 20X20 (lavé pour éviter qu’il rétrécisse ensuite) à la marraine qui se chargera de l’assemblage, ainsi qu’une petite carte accompagnant le tissu, avec un voeu pour ce bébé tout neuf.
L’idéal étant de joindre aussi une photo de vous.

Vous pouvez envoyer un carré par famille, ou un par membre de la famille. On vous laisse le choix !

Pour l’adresse de la marraine, il suffit de me la demander 😉

Le deuxième souhait part d’une blague. Quand on m’a demandé de quoi j’avais besoin pour la naissance de BB6, j’ai répondu des pinces à linge, car depuis la naissance de Félix, on en fait une consommation pas possible (je pense qu’elles disparaissent avec les chaussettes…).
Donc, j’aimerai des pinces à linge. Vous pouvez les personnaliser, y compris en écrivant juste votre nom dessus.
L’idée étant qu’étant donné le temps que je passe à étendre le linge, je penserai à vous souvent et ça mettra un peu de gaieté et d’originalité dans cette corvée.
Seul impératif, que ça ne déteigne pas sur le linge !