C’est reparti pour un tour

En cette veille de retour à l’école à la maison, avec nouveauté cette année, 5 niveaux pour nous et 4 cours d’instrument en visio, voici un petit aperçu de nos dernières semaines.

En vrac :

On a fêté l’anniversaire de Pierre, qui aurait eu 17 ans cette année. C’est fou de voir comme le temps passe. C’est fou surtout de se dire que ça fait 17 ans, alors qu’il y a 17 ans, on ne savait même pas si on allait arriver à survivre à la première journée, la première semaine, le premier mois…

Nous avons testé le resto à domicile. Trop bien de pouvoir se faire un resto en famille.
D’abord le don Camillo, resto italien de Roanne, puis la belle découverte, le bistro Kalinka à Charlieu où on a pu découvrir la nourriture russe.

On a continué nos virées à la médiathèque, même si dernièrement c’était un peu compliqué puisque leur serveur a brûlé.
Les choses reviennent doucement à la normale pour eux… donc pour nous !

Théodore a eu 15 ans ! Il me dépasse 😀
Et il a pu demander comme gâteau d’anniversaire un sablé du milliardaire sans craindre de perdre une bague avec le caramel (oui c’est du vécu !)

Les poules ont eu les plumes coupées après une folle course poursuite dans le pré avec Théodore dans le rôle du rabatteur et Félix dans celui d’attrapeur ! Même les coqs ont pu être attrapés (On me dit dans l’oreillette que les filles ont aussi attrapé des poules !)

Agathe et Clémence sont passées chez le coiffeur. Maintenant Félix rêve d’avoir une coupe trop bizarre comme Agathe.


Le premier avril, nous avons décoré le portail avec des poissons en osier…

Nous avons récupéré pas mal d’osier ce qui a permis de faire un enclos en plessage pour les fraises, une structure pour les grippant et deux trois essais assez sympas.



Les cloches ont été généreuses pour Pâques (et les voisins aussi)

L’approche de ce nouveau confinement ne nous perturbe pas plus de ça. Ça fait un moment qu’on l’attendait.
Il faut dire que je ne supporte plus les gens sans masque, qui ne se lavent pas les mains et qui ne respectent pas les distances (le primeur avec le masque au milieu du nez, le boucher sans masque, la catéchiste qui entasse les enfants sur un banc alors que des bancs ont été réservés pour justement avoir l’espace qu’il faut, la personne qui fait la quête avec le masque sous le nez, les parents qui ne se lavent pas les mains en rentrant dans l’école, ceux qui attendent dehors avec le masque sous le nez, etc.)
Je ne supporte plus les gens et leur égoïsme (je suis jeune, je ne risque rien).
Autour de nous, les re-contaminations se font de plus en plus nombreuses et étant donné les séquelles de notre contamination d’octobre, nous sommes vraiment vigilants à ne pas être porteur de ce virus pour les personnes fragiles (et accessoirement ne pas l’attraper de nouveau).
Bref, c’est reparti pour refaire notre bulle. Nous ressortirons pour faire le marché (mais plus à Coutouvre puisque les vendeurs ne portent pas de masque) en sélectionnant les endroits où les gens respectent les règles et peut-être (sûrement) pour refaire le plein de livres, mais autrement, ce sera chez nous en savourant la joie d’avoir un grand terrain.

1 réflexion sur « C’est reparti pour un tour »

  1. Et oui, je pense très souvent à cette année 2014, ce que nous avons vécu et partagé avec vous. Et Thomas va avoir 17 ans en octobre !!!
    et pour le confinement ???…. Là, c’est du n’importe quoi ! Les personnes ne sont pas respectueuses, elles son égoïstes. ET ce ne seront pas elles qui attraperont le virus, elles vont contaminer des personnes à santé fragile, etc….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.