Petit point abeilles et grosse galère !

Qui dit déménagement dit aussi déménagement des ruches, et qui dit déménagement des ruches dit extraction du miel avant, pour qu’elles soient moins lourdes.
Nous avons donc guetté la météo et décidé d’après les prévisions et les dates des vacances de Christophe de faire l’extraction le lundi.
Nous avons prévenu les anciens voisins pour qu’ils nous ravitaillent le midi (et le soir aussi finalement… et qu’ils gardent les enfants… oui, nous av(i)ons des voisins en or !), avons revérifié la météo le dimanche et vogue la galère.

Lundi matin, réveille sous la bruine… Tant pis, on a tout programmé, on y croit, à Valsonne, il fera beau…
Arrivée là-bas… pluie, encore et toujours… Gloups !
Attente d’une accalmie pour que l’apiculteur en chef puisse aller poser ses chasses-abeilles, puis repas de midi en attendant que ça fasse (un peu effet).

Nous avons pu extraire le miel, sous l’oeil ébahi des petits-enfants de nos voisins.
Je me suis essayée au maniement du couteau à désoperculer (je suis apprentie apicultrice maintenant) et nous avons pu découvrir ce à quoi nous nous attendions : la récolte sera petite. Ce n’est pas une surprise, les autres apiculteurs sont dans le même cas que nous.

100_0934_tampon

100_0938_tampon

100_0946_tampon

100_0963_tampon

100_0976_tampon

Mardi, la marraine de Clémence est venue nous prêter main-forte pour la suite des aventures apicoles.
Pendant qu’elle gardait les loulous, retour à Valsonne pour le déménagement des filles.
Le déménagement doit se faire de nuit (histoire que tout le monde ou presque soit rentré à la maison). Là, il a fallu sangler les ruches (histoire d’éviter les risques d’ouverture), les fermer et les transporter du rucher au camion. Là encore, nous avons eu de l’aide (et heureusement).
Retour à la maison pour le déchargement. Histoire de limiter les risques de chutes des ruches, le camion a été avancé jusque dans le verger et nous avons fini en les transportant avec le diable jusqu’à leur nouvel emplacement (enfin nous, je n’en ai soulevé qu’une qui était trop lourde pour être faite tout seul, le reste du temps, j’ai construit un HLM de hausses à lécher dans un coin du pré pendant que Christophe gérait comme un chef).
Dans la foulée, Christophe a même rouvert les ruches (parce qu’il est super sympa avec ses filles, et qu’il les autorisent à sortir passé minuit… j’ai un doute sur le fait qu’il soit aussi « cool » avec ses enfants…)

dsc06596_tampon

dsc06602_tampon

Direction ensuite la maison, en laissant le camion dans le verger pour ne pas réveiller les voisins… ça, c’était l’erreur !

Mercredi matin, réveil sous la pluie… Il avait en fait plu toute la nuit… Habillage en vitesse pour essayer de sortir le camion du terrain…
Plusieurs essais, une première tentative échouée de peu, un renfort de carton sous les roues, puis de plaque de chanvre, rien à faire… Coincé, coincé, coincé…
Bien sûr, nous ne connaissons quasi personne ici… Direction les voisins (beau-frère de l’ancien proprio) à 7h30, pour leur demander s’ils connaîtraient un paysan avec un tracteur, pouvant nous dépanner.
On a appris ensuite que nous voyant galérer dans le bourbier, ils étaient en train de s’habiller pour aller chercher un tracteur.
Nous avons ainsi fait la connaissance de deux paysans à la retraite et pu apprécier une fois de plus la puissance des tracteurs… Limite, ça semblait trop facile…
Notre belle pelouse est ruinée, mais c’était bien le dernier de nos soucis (et ça l’est toujours d’ailleurs !)

dsc06609_tampon

dsc06615_tampon

Nous avons pu enchaîner sur notre journée déménagement (épisode je ne sais même plus combien) et continuer à vider une partie de notre ancienne maison… le tour à bois est donc maintenant ici (qu’est-ce que c’est lourd cette machine !), tout comme la scie à chantourner et tout un tas de planches… mais ce n’est pas fini, il y en a encore… Mais nous avons fait de notre mieux en jonglant avec l’heure à laquelle nous devions rendre le camion et notre fatigue intense (le soir, rien que de marcher nous demandait un effort !)

Rien que pour le plaisir, quelques photos de notre nouveau rucher

dsc06613_tampon

dsc06655_tampon

dsc06658_tampon

dsc06670_tampon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *