À la maison, jour 1

Premier jour d’école à la maison pour tous.
Beaucoup de bonne volonté pour se mettre à travailler, même si « j’préfère être avec maîtresse ».
Un peu galère pour récupérer certaines ressources, panne d’encre samedi après avoir imprimé la 1ere semaine de cours du CNED pour Agathe et Félix… saturation du cybercollège, mais dans l’ensemble ça roule.
En vrai, depuis vendredi (on en parle d’Agathe qui est allée faire le câlin du siècle à sa maîtresse avant de partir, faisant fi de toutes les distances de sécurité ?), Agathe et Félix on carrément avancé leur fichier de maths, y compris samedi et dimanche alors que Félix avait déjà négocié de ne pas travailler ces jours-là !

Encore un peu le cafouillage aujourd’hui, mais ça aurait pu être bien pire.
Heureusement, les grands sont autonomes (enfin, je me suis quand même retrouvé à donner un coup de main en français et histoire en 3e et à expliquer la troncature et l’arrondi à l’unité pour ma 6e, moi qui déteste les maths… heureusement, ça je maîtrise, mais pitié, pas de géométrie !) et on a assez bien géré avec les moyens. Le plus dur reste Rémi au milieu… mais ça va le faire.

Nous avons profité d’avoir encore le droit de sortir pour aller nous balader… 1,7 km (mini balade donc), Félix était ronchon sur le retour « c’est la pire balade de toute ma vie », Agathe trouve ça trop nul et Rémi a fait le retour dans les bras… mais tant qu’on pourra, on gardera cette balade journalière. On a besoin de prendre l’air.

Bien sûr, ils sont à fond sur les horaires et impossible de louper une récré (pour aller courir et sauter dehors).
Et puisqu’il va falloir faire de l’exercice pour ne pas finir tout ramollo à force de manger des pâtes 😀 les profs des grands s’occupent de nous.
Clémence a un programme de renforcement musculaire à faire 2 fois par semaine et la prof de Théodore est en train de leur préparer un programme de fitness, puisqu’à moins d’avoir une piste d’athlétisme, ils vont avoir du mal à s’entraîner pour la course de haies…
Ils sont bien évidemment ravis… on a donc dit, qu’on ferait ça tous ensemble, ça promet des moments de franche rigolade !

Christophe est parti travailler aujourd’hui, enfin surtout récupérer tout son matos pour pouvoir télétravailler. L’occasion aussi de faire des courses.
À chaque fois qu’on fait des courses, ça fait vite approvisionnement en vue de la pénurie, mais en vrai, non, c’est juste les achats normaux 😉 ok, on a un peu chargé au niveau des ramettes de papier. Quelque chose nous dit qu’on va en passer pas mal !
En vrai, il n’avait qu’un chariot. Pour 7, c’est plus que raisonnable (et non, ce n’était pas que du PQ, c’était pas de PQ du tout d’ailleurs… et c’est vrai, il y avait 2 kilos de m&ms, mais j’ai un gâteau d’anni à faire bientôt).

Mise en place des cours de musique à distance… La prof de flûte appellera les filles tous les lundis soirs à l’heure du cours de Clémence pour faire le point, leur donner les exercices et voir les difficultés.
On est bien d’accord que ce n’est pas l’idéal, mais on fait comme on peut.

Théodore n’est pas sûr de revoir sa prof d’alto avant l’examen. À voir s’il décide quand même d’y aller (à la base il n’avait pas hyper envie de le passer) ou pas. Il risque d’y avoir pas mal de désistement. À suivre.

Pour l’examen de Formation Musical, on ne sait pas non plus comment ça se passera. Au pire, Clémence le passera l’an prochain. Ce n’est pas si grave. Il faut que la musique reste un plaisir et pas une course à la performance.

Côté animaux, nos poules sont confinées depuis quelque temps déjà pour cause de grippe aviaire. Nous avons donc maintenant quelques oeufs puisque nous savons où les chercher…
On en a trouvé beaucoup il y a 10 jours :-p 51 oeufs planqués sous le godet d’une machine dans l’abri de bois

On a tout cassé (heureusement, étant enrhumée, je n’ai pas pu profiter à sa juste valeur du fumet des oeufs pourris), trouvé des poussins abandonnés juste avant l’éclosion et mort dans l’oeuf… Forcément, vu le nombre de poules que le renard nous a mangé, la maman devait être dans le lot.
Nos poules ne dorment donc plus dans l’érable, mais dans le poulailler et tout à l’air de bien se passer.

Les moutons vivent leur vie et les abeilles reprennent un peu d’activité quand il fait beau. C’est cool, puisqu’on est coincé chez nous on va pouvoir s’en occuper plus facilement 😉

Bref, tout va bien pour nous (et en plus Agathe nous a fait un gâteau au chocolat pour le goûter !).
Félix s’est même mis à l’hélicon… 😀

Et on a découvert un petit truc sympa. Le podcast « les dents et dodo ». Une histoire de 3 min qui dure le temps qu’on se brosse les dents. On a commencé hier. Ce soir, les grands sont revenus pour l’écouter avec les petits 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.