13 ans

Il aura fallu 12 jours pour que j’arrive à écrire cet article.

Le 14 février dernier, notre premier petit garçon aurait eu 13 ans.

Anniversaire compliqué du fait que c’était un jour d’école et qu’il a fallu faire les trajets et croiser du monde. Faire comme si de rien n’était, parce que c’est ce que les autres attendent des parents endeuillés.

Anniversaire d’autant plus compliqué qu’alors que j’étais volontairement partie en retard pour ne croiser personne et que malgré tout, je me suis fait harponner parce que j’avais une sale tête…
J’ai revécu ce que nous avons vécu il y a 13 ans. Les comparaisons avec une fausse couche, le fait qu’il fallait passer à autre chose, que j’avais d’autres enfants.

J’ai passé le reste de la journée à avoir des flashs de souvenirs, en particulier celui des gendarmes posant les scellés sur le cercueil a tourné en boucle… Forcément, le terme de fausse-couche m’a heurtée et le cercueil est la preuve que c’était un petit garçon et non un foetus.

Journée difficile donc…

MAIS, ça m’a permis de décider qu’à partir de cette année, je m’autorisai à avoir 1 jour pour mon fils aîné.
Je m’autorise à laisser sortir la tristesse et la douleur de son absence ce jour-là et si ça déplaît à quelqu’un, qu’il aille voir ailleurs et garde ses conseils pour lui.
Personne n’a le droit de me dire comment je dois vivre mon deuil, car à moins d’avoir vécu la même chose, personne ne peut comprendre ce que c’est.
Si j’ai besoin de pleurer cet enfant parti trop vite, j’accepte de laisser mes larmes couler pendant un jour.
J’ai besoin de ce temps pour pouvoir le reste du temps enfouir cette douleur et me consacrer à la vie.

Mon premier garçon aurait eu 13 ans et ce jour là nous avons fêté son anniversaire en préparant avec son plus jeune frère tout un tas de gâteaux.

4 réflexions au sujet de « 13 ans »

  1. Une douce pensée pour Pierre.
    je crois malheureusement que peu de personne ne peuvent comprendre.
    Tu as raison de ne laisser personne de expliquer comment vivre ce jour si particulier.
    Gros calin

  2. Moi aussi j’ai revécu ce jour si attendu et le chagrin énorme qui en a découlé.
    Je n’ai fais que penser à vous et à votre petit Pierre.
    Je t’aime et je suis avec toi ma fille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *